Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 14:26

Russie Poutine ordonne une enquête sur les inondations

Le président russe a survolé en hélicoptère la région du sud de la Russie dévastée par des inondations. Il a ordonné une enquête fédérale pour évaluer la réaction des autorités face à la catastrophe.

Poutine veut notamment vérifier les actions des autorités et la façon dont l'information a circulé.

Poutine veut notamment vérifier les actions des autorités et la façon dont l'information a circulé. Image: Reuters

Galerie Photos

Inondations meurtrières en Russie

Inondations meurtrières en Russie De violentes inondations ont fait de nombreux morts en Russie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vladimir Poutine s’est rendu samedi dans la zone sinistrée, alors que le mécontentement grandissait sur place, selon les témoignages et les messages diffusés sur l’internet où se multipliaient les accusations de négligence des autorités.

Le président russe a d’ores et déjà promis des aides financières pour les maisons détruites et des compensation - 2 millions de roubles (60’000 francs environ) pour chaque famille de victime.

L’équivalent de deux mois de précipitations est tombé en quelques heures vendredi soir dans cette région proche de la mer Noire, provoquant la mort d'au moins 150 personnes, parmi lesquelles de nombreuses personnes âgées surprises dans leur sommeil, a annoncé une cellule de crise mise en place par le ministère de l’Intérieur. De nombreuses habitations ont été endommagées.

«J’ai demandé aux dirigeants de la commission d’enquête (fédérale) de venir sur place. La commission d’enquête vérifiera les actions de l’ensemble des autorités, comment les informations ont- elles été transmises, comment auraient-elles pu être transmises, comment auraient-elles dû être transmises et qui a fait quoi», a déclaré Vladimir Poutine, cité par l’agence Itar-Tass.

Le président russe a aussi ordonné au ministère des Situations d’urgence de vérifier l’état d’un réservoir proche de Krymsk, la ville la plus durement touchée. L’agence publique de gestion des ressources hydrauliques a démenti l’hypothèse émise par des habitants, selon lesquels une libération d’eau d’un réservoir proche de la ville était à l’origine de ces inondations.

Le district de Krymsk, située à 200 km au nord-ouest de la cité balnéaire de Sochi où se trouve la résidence d’été du président russe, a été atteint par une crue de plusieurs mètres de haut dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué la police. Selon les autorités locales, plus de 12’000 habitants et 4000 habitations ont été touchés par le désastre. (afp/ats/nxp)

Créé: 08.07.2012, 10h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.