Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 01:48

Australie Rongé par des parasites lors d'une baignade nocturne

Un jeune Australien est ressorti de l'océan les pieds dévorés par de petites bestioles. Un mystère que les médecins peinent à élucider.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après s'être baigné dans l'océan samedi dernier dans la banlieue de Melbourne (AUS), Sam Kanizay s'est retrouvé avec les pieds mystérieusement ensanglantés. «Ça ressemblait à des centaines de petits trous d'aiguille ou de morsures répartis entre ma cheville et le haut de mon pied», a expliqué l'adolescent de 16 ans à Reuters.

Son père, qui était présent, n'est pas parvenu à interrompre de lui-même l'abondant saignement et a donc amené son fils à l'hôpital. «Il y avait une énorme flaque de sang sur le sol et personne ne savait quelles étaient ces bestioles», a-t-il confié à The Guardian.

«Plusieurs personnes pensaient qu'il s'agissait de poux de mer, mais personne n'était vraiment sûr», a ajouté Sam Kanizay. Une hypothèse soutenue par Alistair Poore, un expert en invertébrés de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud. Ce dernier a néanmoins confié n'avoir jamais vu un cas pareil. «Si c'est des poux de mer, c'est un exemple plutôt spectaculaire.»

Le lendemain, le père est allé prélever dans l'océan lesdites bestioles et les a filmées entrain de dévorer des morceaux de viande. «Ce qui est sûr, c'est que ces petites choses aiment vraiment la viande», plaisante-t-il dans la vidéo.

(Le Matin)

Créé: 07.08.2017, 11h07

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.