Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 05:46

Japon Un séisme de magnitude 6,2 a fait près de 40 blessés à Nagano

Au vu de la force des secousses les dégâts apparaissent assez limités. La police et les responsables municipaux ont souligné que les secours poursuivaient leurs recherches.

Le tremblement de terre a eu lieu samedi à 22h08 locales (14h08 en Suisse) avec une faible profondeur de seulement 10 kilomètres.

Le tremblement de terre a eu lieu samedi à 22h08 locales (14h08 en Suisse) avec une faible profondeur de seulement 10 kilomètres. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un fort séisme de magnitude 6,2 a fait samedi soir au Japon près de 40 blessés dans la préfecture de Nagano, dans le centre-nord du pays. Il a également provoqué des dégâts importants dans une station de ski dont les habitations se sont effondrées sous le choc.

Le gouvernement a indiqué dimanche matin qu'un total de 39 blessés avait pour l'heure été recensé, dont sept graves.

«Immédiatement après la survenue de ce séisme, nous avons mis en place une cellule de crise pour rassembler les informations. Le premier ministre a ordonné que tout soit fait pour que la priorité soit donnée aux secours et à la sécurité des citoyens», a commenté le porte-parole du gouvernement.

Une trentaine de personnes secourues

Dans la localité d'Hakuba, une station de montagne qui avait accueilli des épreuves des jeux Olympiques d'hiver en 1998, une trentaine de personnes ont été ensevelies sous les décombres de maisons, mais toutes ont été secourues, selon les agences japonaises.

Quelques infrastructures publiques ont aussi été saccagées. Toutefois, au vu de la force des secousses les dégâts apparaissent somme toute assez limités. La police et les responsables municipaux ont souligné que les secours poursuivaient leurs recherches.

Aucun tsunami

Le tremblement de terre a eu lieu samedi à 22h08 locales (14h08 en Suisse) avec une faible profondeur de seulement 10 kilomètres. Sa magnitude a été mesurée à 6,2 par l'institut américain de géophysique (USGS), 6,8 par l'agence de météorologie japonaise. Aucun tsunami n'a été constaté.

Des coupures d'électricité ont touché 1600 habitations et une partie du trafic ferroviaire a été interrompue. Les trains à grande vitesse «shinkansen» de la région ont été arrêtés après les secousses.

«Il s'agit d'un des plus importants séismes de ces 100 dernières années dans cette région en matière de magnitude, le précédent datant de 1987», a expliqué un sismologue de l'agence de météorologie.

Vingtaine de répliques

Un système d'alerte précoce a prévenu les médias, organismes publics, entreprises et les particuliers équipés d'un téléphone mobile compatible quelques secondes avant que les trépidations ne soient ressenties. Plus de 20 répliques se sont produites ensuite dans la même zone.

«Des chutes de pierres et glissements de terrain sont à redouter, il faut donc faire très attention d'autant que des secousses fortes peuvent survenir dans les heures et jours prochains», a prévenu le sismologue. Il a insisté sur le fait que les maisons déjà endommagées par le séisme risquaient de subir encore d'autres dégâts en raison de répliques.

Pas d'anomalie dans les centrales nucléaires

Des photographies postées sur Internet montrent des appartements sens dessus dessous ou des piles de papiers en vrac tombés d'étagères. Les témoins disent avoir été surpris et avoir eu très peur: «C'est la première fois que j'ai été tant secoué et aussi longtemps», a assuré un habitant de Nagano.

Plusieurs routes ont été coupées par des glissements de terrain ou par d'importantes fissures, provoqués par le tremblement de terre.

Selon la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) qui possède une centrale non loin de là, Kashiwazaki-Kariwa, dans la préfecture voisine de Niigata, rien d'anormal n'a été décelé dans ce complexe atomique dont les sept réacteurs sont actuellement éteints. Aucune anomalie n'a non plus été constatée dans d'autres centrales secouées par ce séisme, elles aussi à l'arrêt.

Le Japon se situe à la jonction de quatre plaques tectoniques et enregistre chaque année environ 20% des séismes les plus violents recensés sur la planète.

Les Japonais gardent en mémoire le terrible tremblement de terre du 11 mars 2011 à l'origine d'un gigantesque tsunami sur la côte nord-est, qui a fait plus de 18'000 morts et entraîné la catastrophe nucléaire de Fukushima. (smk/ats/nxp)

Créé: 23.11.2014, 07h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.