Lundi 19 août 2019 | Dernière mise à jour 03:15

Syrie Assad apparaît pour la fin du ramadan

Le président syrien s'est rendu vendredi à Tartous, dans l'ouest du pays, pour assister à la prière de l'Aïd al-Fitr.

Bachar al-Assad est sorti de Damas ce vendredi pour la prière de la fin du ramadan.

Bachar al-Assad est sorti de Damas ce vendredi pour la prière de la fin du ramadan. Image: Keystone

Galerie photo

Syrie: le groupe Etat islamique sous pression

Syrie: le groupe Etat islamique sous pression Le pouvoir a repris les principales villes du pays et le groupe Etat islamique doit faire face à une offensive sur plusieurs fronts.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La présidence a publié des photos de Bachar el-Assad priant à l'aube dans la mosquée Sayida Khadija de Tartous, une ville côtière, aux côtés du ministre des Biens religieux (Waqf) Mohammad Abdel-Sattar Sayyed et du mufti de Syrie Ahmad Badredine Hassoun. D'autres photos le montrent entouré par des dizaines de fidèles le saluant à l'occasion de l'Aïd al-Fitr.

La ville méditerranéenne de Tartous accueille une base navale russe, Moscou étant militairement engagée au côté du président Assad dans la guerre qui ravage la Syrie depuis 2011.

Depuis le déclenchement du conflit, Bachar el-Assad quitte très rarement Damas et ses sorties en public sont assez rares.

Plus de 350'000 morts

Ces dernières années, les fêtes religieuses ont été une occasion pour lui d'effectuer des apparitions publiques, parfois en dehors de la capitale, alors que ses forces multiplient les reconquêtes territoriales.

A l'occasion de l'Aïd al-Fitr, il s'était ainsi rendu à Homs en 2016, puis à Hama en 2017.

Depuis 2011, la côte ouest syrienne est restée un bastion alaouite, la minorité religieuse dont est issu le président, lui-même originaire de la province de Lattaquié.

La révolte en Syrie contre le régime d'Assad s'est transformée en guerre dévastatrice dans laquelle sont maintenant impliqués une multitude d'acteurs locaux, régionaux et internationaux. Le conflit a fait plus de 350'000 morts et des millions de déplacés. (afp/nxp)

Créé: 15.06.2018, 10h28

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.