Mercredi 15 août 2018 | Dernière mise à jour 09:04

Chine L'atelier d'Ai Weiwei détruit à Pékin

L'artiste chinois dissident, qui a quitté la Chine depuis trois ans, annonce que son atelier a été détruit sans préavis.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ai Weiwei, 60 ans, vit dorénavant à Berlin. Il a posté une vidéo sur Instagram montrant une pelleteuse brisant de larges fenêtres avec plusieurs hommes en train de regarder depuis l'intérieur d'un bâtiment en briques et ciment quasiment désert.

«Aujourd'hui, ils ont commencé à démolir mon atelier 'zuo you' ('gauche et droite')», sans préavis, explique l'artiste sur la plate-forme, bloquée en Chine par la «Grande muraille électronique», un système complexe de censure de l'internet. «Adieu», écrit-il en anglais.

Selon l'artiste conceptuel, son principal atelier avait été installé en 2006 dans ce bâtiment de style industriel. La vidéo montre des caisses en bois et des planches à l'intérieur du bâtiment.

Fils d'un poète vénéré par les anciens dirigeants communistes, Ai Weiwei a participé en tant qu'architecte à la conception du célèbre stade «nid d'oiseau» pour les jeux Olympiques de Pékin en 2008. Il s'est cependant attiré les foudres de la police et du gouvernement chinois par ses critiques.

En 2011, il a passé 81 jours en détention après avoir été arrêté, en avril, à l'aéroport de Pékin alors qu'il s'apprêtait à prendre un avion pour Hong Kong. Son atelier dans la banlieue de Shanghai avait, lui, été démoli en janvier de la même année. Privé de passeport durant quatre ans, il est parti à Berlin après avoir récupéré le document en 2015. (ats/nxp)

Créé: 03.08.2018, 21h12

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.