Lundi 6 juillet 2020 | Dernière mise à jour 22:28

Venezuela «Attentat» contre Maduro: 25 arrestations

Le parquet vénézuélien a annoncé mercredi que 25 personnes avaient été arrêtées en lien avec l'«attentat» contre Nicolas Maduro.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vingt-cinq personnes soupçonnées d'avoir participé ou d'être liées à l'attaque présumée contre le président vénézuélien Nicolás Maduro ont été arrêtées jusqu'à présent, a annoncé mercredi le parquet général. Parmi elles figurent plusieurs militaires et un député de l'opposition.

«Rappelons qu'il y a des personnes en fuite, certaines en Colombie, d'autres au Pérou et d'autres aux Etats-Unis», a déclaré le procureur général, considéré comme proche du pouvoir.

Sans évoquer son statut, ni son grade, le procureur a mentionné un général de la garde nationale, un corps militaire affecté notamment au maintien de l'ordre. Il s'agit donc du deuxième général à être interpellé dans cette affaire. «C'est une arrestation qui provoque un fort impact» au sein de l'armée, a déclaré une spécialiste des affaires militaires, Rocio San Miguel.

Drones chargés d'explosifs

L'attaque présumée à l'aide de drones chargés d'explosifs a eu lieu le 4 août lors d'un défilé militaire à Caracas. Elle ciblait le chef de l'Etat, selon le gouvernement, qui emploie le terme d'«attentat».

Par ailleurs, 18 autres personnes sont visées par des mandats d'arrêt et des notices rouges d'Interpol, a ajouté le procureur. Cela porte le nombre de personnes impliquées à 43.

Les «notices rouges» sont des messages d'alerte par lesquels Interpol informe ses 190 États membres, à la demande de l'un d'entre eux, qu'un mandat d'arrêt a été émis à l'encontre d'un individu par une autorité judiciaire.

Des demandes d'extradition ont été déposées auprès de la Colombie, des Etats-Unis et du Pérou. «Nous comptons sur leur coopération», a souligné le procureur général. (ats/nxp)

Créé: 22.08.2018, 23h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.