Lundi 24 juin 2019 | Dernière mise à jour 13:34

Frappes en Syrie Parmelin: «On aurait pu attendre les résultats» de l'OIAC

Après les frappes occidentales menées en Syrie, la Confédération appelle à la désescalade. Guy Parmelin s'est montré plus bavard.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après les frappes occidentales en Syrie, la Suisse appelle l'ensemble des Etats à «des mesures de désescalade» - «une priorité absolue», selon elle. Berne demande aux différentes parties «de créer les conditions pour l?aide humanitaire en faveur des victimes du conflit».

La Suisse exige également que «la mission d'enquête de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) puisse débuter aujourd'hui comme prévu et que les acteurs en Syrie n'entravent pas le travail de l'OIAC», a indiqué le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) dans une prise de position envoyée samedi à l'ats.

L'attaque chimique présumée en Syrie constitue une violation grave du droit international. Celle-ci est «inacceptable et inquiétante», souligne le DFAE. Les services du conseiller fédéral Ignazio Cassis sont en contact avec les représentations suisses dans la région. Ils ont en outre joint le Bureau humanitaire de la Confédération à Damas: «Le coordinateur n'a pas été touché par les attaques.»

Attendre les résultats

Le ministre de la défense Guy Parmelin a de son côté estimé que les Etats-Unis et leurs alliés «auraient pu attendre les résultats» de l'enquête de l'OIAC.

Les Nations unies ont envoyé leurs experts en Syrie pour faire la lumière sur une possible utilisation d'armes chimiques. Cette mission est en mesure de constater si de telles armes ont été utilisées et le cas échéant lesquelles, a-t-il déclaré dans une interview publiée sur le site blick.ch.

Le Conseil fédéral appelle toutes les parties en présence à revenir à la table des négociations. «La guerre en Syrie a été l'objet de négociations à Genève. Ces discussions doivent se poursuivre. Aussi vite que possible. La population civile souffre. C'est inacceptable», affirme-t-il.

Créé: 14.04.2018, 21h58


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.