Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 13:57

France La femme qui a écrasé une «gilet jaune» mise en examen

La mère de famille qui a mortellement renversé samedi matin une manifestante en «gilet jaune» en Savoie, est poursuivie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Violences volontaires avec arme par destination ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Voici le chef d'accusation pour lequel est poursuivie la conductrice ayant renversé mortellement une manifestante samedi matin, à un barrage organisé en Savoie par les «gilets jaunes», le nom donné aux citoyens qui protestaient contre la hausse des prix du carburant ce week-end dans toute la France.

La garde à vue de cette femme a été levée dimanche matin et elle a été placée sous contrôle judiciaire, a indiqué le parquet.

Elle a paniqué

La mobilisation de près de 290'000 «gilets jaunes» samedi partout en France a été entachée par le décès samedi matin d'une manifestante de 63 ans percutée par une conductrice prise de panique, sur une manifestation réunissant une quarantaine de personnes.

Au volant de son 4x4, elle a été prise dans un barrage alors qu'elle devait emmener sa fille chez le médecin. «Des personnes ont tapé sur sa voiture; elle a paniqué et a accéléré», a expliqué le préfet de Savoie. (ats/nxp)

Créé: 19.11.2018, 06h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.