Jeudi 22 août 2019 | Dernière mise à jour 14:31

Présidentielles US Une avocate russe liée à Trump est en fuite

Natalia Vesselnitskaïa qui a rencontré plusieurs membres de l'équipe de campagne de Donald Trump à la Trump Tower en 2016, a été inculpée pour entrave à l'exercice de la justice.

Natalia Vesselnitskaïa.

Natalia Vesselnitskaïa. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si le dossier n'est pas directement lié aux contacts de Natalia Vesselnitskaïa avec l'équipe Trump, l'acte d'accusation énoncé mardi le procureur fédéral de Manhattan, Geoffrey Berman, met en évidence des liens entre l'avocate et l'exécutif russe.

En juin 2016, l'avocate avait rencontré plusieurs membres de l'équipe de campagne de Donald Trump, notamment son fils, Donald Trump Junior, et son gendre, Jared Kushner, dans la Trump Tower à New York.

Donald Trump Jr s'était entretenu avec Natalia Vesselnitskaïa car il pensait que, mandatée par le gouvernement russe, elle pourrait leur fournir des informations compromettantes sur la candidate démocrate Hillary Clinton.

Les Trump affirment que cette rencontre n'a rien donné, l'avocate étant, en fait, venue parler, selon eux, de l'épineux dossier des adoptions entre la Russie et les Etats-Unis. Cette rencontre intéresse néanmoins le procureur spécial Robert Mueller, qui enquête sur la teneur des liens entre la campagne Trump et l'exécutif russe, un sujet régulièrement balayé par Donald Trump lui-même.

Inculpée d'entrave à la justice

Natalia Vesselnitskaïa a été inculpée pour avoir fabriqué, avec la collaboration d'un responsable du Parquet général russe, des documents disculpant certains de ses clients, mis en cause par la justice américaine.

Ils étaient accusés d'avoir blanchi plus de 200 millions de dollars (autant de francs suisses) provenant d'un mécanisme de détournement de fonds issus de l'administration fiscale russe, en les investissant dans de l'immobilier aux Etats-Unis.

Sollicité, un porte-parole du procureur fédéral de Manhattan a indiqué que Natalia Vesselnitskaïa n'était «pas en détention et probablement pas sur le territoire américain», donc en fuite.

Natalia Vesselnitskaïa, âgée de 43 ans, a été inculpée d'entrave à l'exercice de la justice, chef d'accusation passible de dix ans d'emprisonnement.

Même si ce dossier n'a pas de rapport direct avec les contacts qu'elle a eus avec l'équipe Trump, il pourrait constituer un moyen de pression pour la justice américaine en vue d'obtenir sa collaboration dans l'enquête russe du procureur spécial Mueller.

Initialement mis en cause dans une affaire de fraude qui n'avait rien à voir avec Donald Trump, l'ancien avocat du milliardaire, Michael Cohen, a finalement apporté son concours à la justice américaine et directement mis en cause le président des Etats-Unis dans un autre dossier.

(afp/nxp)

Créé: 08.01.2019, 18h22

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.