Vendredi 3 avril 2020 | Dernière mise à jour 06:12

Thaïlande La baie rendue célèbre par DiCaprio va fermer

Trop fréquentée par les touristes, la plage servant de décor naturel au film «The Beach» ne sera plus accessible par bateau.

Le film avec Leonardo DiCaprio est sorti il y a près de vingt ans au cinéma.

Le film avec Leonardo DiCaprio est sorti il y a près de vingt ans au cinéma. Image: dr/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La baie thaïlandaise rendue célèbre par le film «La plage» avec Leonardo DiCaprio sera fermée aux bateaux à partir de juin, pour permettre aux coraux, abîmés par le tourisme de se régénérer, ont annoncé les autorités mercredi.

«Maya Bay sera fermée pour quatre mois à compter de juin», a confirmé à l'AFP Worapoj Lomlim, responsable du parc national de Koh Phi Pho. «Il s'agit de régénérer l'environnement de la baie, notamment les récifs de corail, abîmés par les bateaux et la surpopulation touristique», a ajouté le responsable.

«La fermeture ne concerne pas les touristes mais les bateaux», a-t-il insisté, précisant que pendant ces quatre mois de fermeture, l'accès se ferait par l'arrière de la baie, les touristes étant débarqués de l'autre côté de l'île.

Pour l'heure les bateaux sont nombreux chaque jour à transporter des touristes soucieux d'immortaliser la baie vue dans le film de Danny Boyle, causant un engorgement d'embarcations - et ruinant la vue selon les professionnels du secteur.

Surfréquentation

Koh Phi Phi Ley est une île se trouvant au sud des îles Phi Phi, qui attirent chaque année nombre des touristes se rendant par millions dans le royaume pour profiter de ses plages de sable blanc.

La Thaïlande ferme régulièrement l'accès à plusieurs de ses îles afin de permettre à leurs récifs coralliens, mis à mal par la surfréquentation de plongeurs amateurs, de se régénérer.

La Thaïlande, qui accueille chaque année plus de 35 millions de vacanciers, fascinés de pouvoir observer des poissons tropicaux à l'aide d'un simple masque et tuba, est confrontée à une dégradation avancée de ses récifs coralliens.

Outre le réchauffement climatique, est pointé du doigt le comportement des touristes, qui n'hésitent pas à marcher sur les coraux, mais aussi la surabondance de tour-opérateurs proposant des sorties de plongée à la journée sur ces îles censées être protégées par leur statut de parcs nationaux.

la baie devrait réouvrir en octobre, pour l'ouverture de la haute saison du tourisme, secteur clef de l'économie thaïlandaise. (afp/nxp)

Créé: 14.02.2018, 13h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.