Dimanche 21 octobre 2018 | Dernière mise à jour 02:54

Europe Bataille navale entre pêcheurs dans la Manche

La Commission européenne appelle à un accord «à l'amiable» après des affrontements entre marins français et anglais sur la coquille Saint-Jacques.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le différend qui s'envenime entre pêcheurs français et britanniques au sujet de la pêche des coquilles Saint-Jacques au large de la Normandie doit se régler «à l'amiable» entre les deux pays, a affirmé mercredi la Commission européenne.

«L'accord existant est dans l'intérêt des pêcheurs en premier lieu. Nous invitons les autorités nationales à résoudre tout conflit à l'amiable de même que cela a été le cas dans le passé», a déclaré un porte-parole, Daniel Rosario, lors du point de presse quotidien de la Commission.

Mardi matin, des altercations ont eu lieu en mer entre pêcheurs français et britanniques au large de la Baie de Seine, à plus de 12 miles nautiques des côtes françaises, où les Britanniques peuvent pêcher librement.

Entre fumigènes et injures

Trente-cinq bateaux normands ont cherché à faire fuir cinq bateaux britanniques d'un gisement de coquilles Saint-Jacques qu'ils tentent de préserver.

Entre fumigènes et injures, certains navires ont joué aux bateaux-béliers en fonçant sur d'autres, et trois embarcations présenteraient des trous dans leur coque, selon la chaîne locale France 3 Normandie, qui a diffusé des images de l'altercation.

La zone de pêche en question est réglementée «au niveau national, et ces dernières années des mesures communes de gestion ont été convenues entre la France, le Royaume-Uni et l'Irlande», a rappelé M. Rosario.

Les pêcheurs normands, qui n'ont le droit de pêcher la coquille que du 1er octobre au 15 mai, demandent toutefois aux Britanniques, dont la pêche n'est pas réglementée dans le temps, de respecter le même calendrier au large des côtes françaises. (afp/nxp)

Créé: 29.08.2018, 15h50

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.