Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 00:41

Washington Béate d'admiration devant Michelle Obama

Parker, 2 ans, s'est immobilisée longtemps devant le portrait de l'ex-First Lady à la National Portrait Gallery. Son image a fait le tour des réseaux sociaux.

Le portrait de l'ancienne First Lady devant lequel la fillette est restée béate d'admiration.

Le portrait de l'ancienne First Lady devant lequel la fillette est restée béate d'admiration. Image: Instagram

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La bouche entrouverte, la petite Parker, 2 ans, s'est arrêtée devant le portrait que l'artiste Amy Sherald a réalisé de l'ex-First Lady Michelle Obama, à la National Portrait Gallery de Washington. Au point que sa mère n'a jamais pu la prendre en photo car la fillette n'a jamais voulu se retourner face caméra, nous apprend «Paris Match», qui relaie une information du «Washington Post».

C'est un visiteur qui a pris cette photo et l'a postée sur son compte afin de retrouver la mère de la fillette. Ce post est devenu viral et a été partagé plus de 34'000 fois. Vingt-quatre mille utilisateurs l'ont «aimé».

Feeling all the feels. ???? When I look at this picture I think back to my first field trip in elementary school to a museum. I had only seen paintings in encyclopedias up to that point in my life. There was a show up of work by painter @thebobartlett whose work still inspires me to this day. There was a painting of a black man standing in front of a house. I don't remember a lot about my childhood, but I do have a few emotional memories etched into my mind forever and seeing that painting of a man that looked like he could be my father stopped me dead in my tracks. This was my first time seeing real paintings that weren't in a book and also weren't painted in another century. I didn't realize that none of them had me in them until I saw that painting of Bo's. I knew I wanted to be an artist already, but seeing that painting made me realize that I could. What dreams may come? #representationmatters

Une publication partagée par Amy Sherald (@asherald) le

L'histoire est parvenue aux oreilles de l'ex-First Lady elle-même, qui a mis trois smileys avec des cœurs à la place des yeux en réponse à la publication de l'artiste ayant réalisé son portrait. (NXPnxp)

Créé: 05.03.2018, 16h48

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.