Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:26

Japon Un bébé né à 258 grammes va quitter l'hôpital

Un nourrisson né il y a six mois et demi avec un poids inédit peut enfin découvrir son chez-soi avec ses parents.

Ryusuke Sekiya.

Ryusuke Sekiya. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un nourrisson japonais né prématurément avec un poids de seulement 258 grammes va quitter l'hôpital après six mois et demi passés en unité de soins, a annoncé l'établissement qui l'a pris en charge.

Il était né par césarienne à 24 semaines d'aménorrhée (ou 22 semaines de grossesse), en raison de problèmes liés à une hypertension gestationnelle chez sa mère. Jusqu'à présent, le plus petit garçon grand prématuré ayant survécu avait à la naissance un poids de 268g. Il s'agissait aussi d'un petit Japonais qui avait quitté l'établissement hospitalier Keio de Tokyo en février sain et sauf.

Le nouveau-né, Ryusuke Sekiya, pèse désormais plus de 3 kilogrammes. «Il boit du lait et il est possible de lui faire prendre des bains. je suis si heureuse de le voir grandir», a expliqué sa maman devant les caméras de télévision.

En Allemagne aussi

Le taux de survie des nouveaux-nés de moins de 300 grammes augmente mais reste encore faible, surtout lorsqu'il s'agit d'un garçon. Ces enfants doivent dans tous les cas par la suite bénéficier d'une attention médicale particulière au moins durant leurs premières années.

De précédents cas de sortie de l'hôpital après plusieurs mois sans problème de santé de nourrissons garçons nés avec un poids de moins de 300 g avaient aussi été enregistrés en Allemagne en 2009 (274 g) ainsi qu'au Japon en 2009 (297 g), 2011 (294 g) et 2015 (289 g), selon un registre international tenu par l'Université d'Iowa (Etats-Unis).

Parmi les filles, le cas le plus petit à la naissance ayant survécu a été enregistré en Allemagne en 2015 (252 grammes). (afp/nxp)

Créé: 19.04.2019, 10h58


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.