Mardi 7 avril 2020 | Dernière mise à jour 19:38

Crise migratoire Le bébé d'une migrante naît et meurt en pleine mer

Venu au monde à bord d'une embarcation de fortune composée de migrants faisant cap vers l'Espagne, un nouveau-né n'a pas survécu au voyage.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le bébé d'une migrante africaine est né et mort pendant la traversée entre l'Afrique et l'archipel espagnol des Canaries, à bord d'une embarcation de fortune, a-t-on appris mercredi auprès des gardes-côtes espagnols.

Cause de la mort pas établie

Le nouveau-né se trouvait à bord d'un canot pneumatique chargé de 43 personnes, localisé mercredi à la mi-journée par le service public de sauvetage en mer à 15 milles marins à l'est d'Arrecife, principale ville de l'île espagnole de Lanzarote.

Les sauveteurs ont su qu'«une femme avait accouché à l'intérieur de l'embarcation», a indiqué une porte-parole des gardes-côtes à l'AFP.

Une fois au port, le service d'urgence de l'archipel espagnol des Canaries a confirmé le décès du bébé.

Pour le moment, la cause de la mort n'est pas connue, a indiqué à l'AFP une porte-parole de ce service.

Transférés à l'hôpital

Trois personnes ont été transférées à l'hôpital: la mère du bébé décédé, une autre femme enceinte et un garçon de 12 ans pour hypoglycémie.

Selon les gardes-côtes, ces migrants originaires d'Afrique subsaharienne, dont cinq sont mineurs, avaient pris la mer dimanche.

Plus du double qu'en 2018

L'an dernier, plus de 32'500 migrants sont arrivés clandestinement par terre ou par mer en Espagne, soit moitié moins qu'en 2018, selon les données fournies par le ministère de l'Intérieur.

Les arrivées à travers le détroit de Gibraltar ont considérablement diminué, tandis que la voie maritime vers les Canaries, dans l'Atlantique, a été plus empruntée.

En 2019, 2698 migrants irréguliers sont ainsi arrivés par la mer aux Canaries, plus du double qu'en 2018. (afp/nxp)

Créé: 08.01.2020, 18h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.