Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 05:46

Indonésie Non, ce bébé n'est pas un rescapé du crash

Les internautes partagent une photo montrant un enfant miraculé après l'accident de l'avion. Or, il s'agit d'une «fake news».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une photo partagée des milliers de fois sur Facebook est présentée comme celle d'un bébé qui a survécu à l'accident de l'avion de la compagnie aérienne Lion Air en Indonésie lundi 29 octobre. Il n'y a toutefois pas de survivant connu à cet accident et la photo en question a été prise après le naufrage d'un bateau dans le même pays en juillet dernier.

Une image datant du 3 juillet 2018

Cette photo incorrectement légendée a circulé sur Facebook quelques heures après qu'un avion de la Lion Air s'est abîmé en mer avec 189 personnes à bord. De nombreuses publications sur le réseau social affirment qu'un bébé vêtu d'un gilet de sauvetage a été pris en photo peu après avoir été sauvé de l'accident de cet avion Lion Air.

L'une de ces publications, partagée près de 5000 fois dans les 24 heures suivant sa mise en ligne, a été légendée comme suit: «Merci Dieu d'avoir sauvé cet enfant, une victime du vol JT 610 habillée d'un gilet sauvetage par sa mère. Malheureusement, la mère n'a pas été retrouvée jusque-là. Sois patient, cher bébé. Par chance, tu deviendras un enfant religieux». D'autres publications similaires ont été largement partagées.

Le résumé du drame en vidéo

Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes, a affirmé sur Twitter que le bébé était en réalité un rescapé d'un bateau qui a fait naufrage au large de l'île indonésienne de Selayar, le 3 juillet 2018. Trente-quatre personnes avaient péri et plus de 150 avaient été sauvées dans cet accident.

«De nombreuses publications sur les réseaux sociaux prétendent montrer la photo d'un bébé qui aurait survécu au crash du vol JT 610. Cette photo montre en réalité un bébé sauvé du ferry KM Lestari qui a coulé dans les eaux de Selayar, le mardi 3 juillet 2018. Ces informations sont donc fausses. Merci de ne pas partager de fausses informations», a-t-il écrit.

Des passagers hurlant avant le crash

Cette photo mal légendée est une illustration de la désinformation qui prolifère sur les réseaux sociaux lors de catastrophes naturelles ou d'accidents. Sutopo Purwo Nugroho a publié d'autres tweets après l'accident de l'avion pour mettre en garde contre d'autres tentatives de désinformation, parmi lesquelles une prétendue vidéo des passagers de l'avion hurlant avant l'accident ou une prétendue photo de la carcasse de l'avion.

(afp/nxp)

Créé: 30.10.2018, 14h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.