Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 03:56

France Bigard: «La présidentielle? Ça pourrait me tenter»

L’humoriste a taxé les membres du gouvernement de «tocards» et envisage de se lancer dans la course à l’Élysée en 2022.

Jean-Marie Bigard envisage de «représenter le peuple» hors des partis politiques.

Jean-Marie Bigard envisage de «représenter le peuple» hors des partis politiques. Image: Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'humoriste Jean-Marie Bigard pourrait être «intéressé» par une candidature à la présidentielle de 2022 pour «représenter le peuple» hors des partis politiques. Il l'a déclaré sur BFMTV.

Interrogé sur une éventuelle candidature, l'acteur de 66 ans a répondu: «Cela pourrait si ça pouvait aider le peuple à avoir une voix sincère qui ne ferait partie d'aucun parti politique. Oui, ça pourrait me tenter».

«Ça va faire très, très mal»

L'humoriste a récemment soutenu la liste du forain Marcel Campion aux municipales de Paris, qui n'a obtenu que 0,40% des suffrages. Sur BFMTV, Jean-Marie Bigard s'est montré très critique envers la classe politique et les membres du gouvernement, des «tocards».

«Parlement et gouvernement, ça finit par ment, du verbe mentir. Donc on ne peut pas y arriver comme ça. Le jour où le peuple va vraiment se réveiller, ça va faire très, très mal. Il va falloir que des têtes tombent», a-t-il dit.

«Très souvent, c'est mon nom qui arrive»

L'humoriste a récemment fait parler de lui en révélant avoir été appelé par Emmanuel Macron après l'avoir interpellé, par vidéo, sur la réouverture des bars et restaurants. «Comme il (le président) a un peu de mal à s'adresser directement au peuple, il s'adresse à moi, et par moi en fait il s'adresse au peuple», a ajouté l'humoriste.

«Quand un mec représente le peuple, le peuple un peu en colère, eh ben on l'appelle», ajoute-t-il. «C'est pour ça que je sens que les gilets jaunes me sollicitent (...) Ils se disent: qui va prendre notre défense le mieux? Très souvent, c'est mon nom qui arrive».

(ATS/Le Matin)

Créé: 27.05.2020, 16h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.