Mercredi 11 décembre 2019 | Dernière mise à jour 00:38

Incendies Le bilan s'alourdit en Australie

La police australienne a annoncé que les incendies qui ravagent la côte est ont fait une quatrième victime jeudi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les incendies qui dévastent depuis vendredi la côte est de l'Australie ont fait quatre morts, selon un dernier bilan. Un corps a été découvert près de la ville de Kempsey, dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud (sud-est), une des nombreuses zones touchées par des feux de brousse. Selon la police, le corps pourrait être celui d'un homme de 58 ans qui vivait dans une cabane et qui n'a plus été vu depuis vendredi.

Trois autres personnes sont mortes en Nouvelle-Galles du Sud, l'État le plus affecté par les feux de brousse qui font rage le long de la côte est de l'Australie depuis vendredi. Les feux sont attisés par des vents violents, des températures caniculaires et une végétation sèche. Des centaines de maisons ont été endommagées ou détruites, et plus d'un million d'hectares de végétation ont été la proie des flammes.

De tels feux se produisent chaque année sur l'immense île-continent pendant le printemps et l'été australs. Mais cette année, la saison des feux de brousse a été particulièrement précoce et violente et pourrait être l'une des pires connues par le pays. (ats/nxp)

Créé: 14.11.2019, 01h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.