Lundi 18 juin 2018 | Dernière mise à jour 13:01

Humanitaire Bill Gates sent du caca à Genève pour la bonne cause

Le patron de Microsoft se trouvait récemment dans la Cité de Calvin pour une visite de l'entreprise Firmenich. Sa mission? Contribuer au développement d'un parfum destiné aux pays en mal de dispositifs sanitaires.

Youtube / thegatesnotes


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«J'ai récemment été en Suisse, afin de renifler une odeur de fosse septique.» Bill Gates raconte sa visite chez Firmenich à Genève en langage cru, dans un texte posté le 16 novembre sur son blog. «L'odeur était pourrie et m'a fait grimacer, continue-t-il. C'était une combinaison d'égouts, de transpiration et d’ammoniaque accompagnée de vomi.»

Si le milliardaire s'est infligé ce supplice, c'était à des fins humanitaires. Il finance le développement d'un parfum qui neutraliserait l'odeur du caca dans les pays faisant face à des problèmes d'hygiène. «L'entreprise Firmenich est un nouveau partenaire de la Bill & Melinda Gates Foundation, écrit-il. Nous collaborons dans un effort d'améliorer les conditions sanitaires du monde.» Firmenich a notamment reçu une bourse de la fondation de 6,3 millions de dollars en 2013.

«800'000 enfants morts chaque année»

En Inde et dans d'autres pays en voie de développement, les latrines à fosse simple permettent à la population de se soulager à l'abri. Cependant, ces installations sentent souvent tellement mauvais que de nombreuses personnes préfèrent aller faire leurs besoins en plein air. «Environ 800'000 enfants âgés de moins de 5 ans meurent chaque année de la diarrhée, de la pneumonie et d'autres infections causées par une eau ou des conditions sanitaires dangereuses», s'indigne Bill Gates.

Afin de développer son parfum «anti-caca» inédit, Firmenich a mené une série de tests dans ses laboratoires. «Les odeurs de toilette sont très complexes, note le milliardaire. Plus de 200 types de composantes chimiques constituent les sels et l'urine. Des éléments qui changent avec le temps et dépendent de la santé, ainsi que du régime alimentaire.»

Firmenich lance en ce moment des projets pilotes en Inde et en Afrique pour tester sa création. L'entreprise espère inciter ainsi les personnes visées à utiliser davantage les latrines à fosse.

(Le Matin)

Créé: 18.11.2016, 16h53

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.