Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 19:54

Australie Blessés par un varan en voulant sauver un chien

Un couple a tenté, en vain, de défendre son chien attaqué par un varan en Australie. Ils s'en sont sortis avec des blessures.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un couple d'Australiens a été blessé par un varan en tentant de défendre leur chien attaqué par la créature, ont annoncé vendredi les services d'urgence. L'animal de compagnie n'aurait pas survécu.

Les varans, des lézards dotés de grandes dents et de griffes acérées, peuvent atteindre jusqu'à deux mètres de long. Mais la plupart des espèces ne dépassent pas un mètre. Il est très rare qu'ils attaquent des humains.

Le couple a été griffé et mordu en tentant de protéger son chien qui était attaqué par le varan, un incident survenu dans le nord-est de l'Etat du Queensland (nord-est), a déclaré une porte-parole des services ambulanciers.

Opération nécessaire

L'homme, un septuagénaire, souffre de «blessures importantes à la jambe et au bras». Il a été évacué par hélicoptère et devait subir une opération chirurgicale. Son épouse, une sexagénaire, a été hospitalisée en raison d'une blessure au pied, selon la porte-parole.

«Les patients ont eu de la chance de ne pas être plus grièvement blessés car les varans peuvent être très agressifs», a-t-elle dit. «Ca n'arrive pas tous les jours, ça c'est sûr.» Le chien, en revanche, est mort, selon la chaîne publique ABC. (ats/nxp)

Créé: 16.08.2019, 06h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde