Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 23:34

Coronavirus Boris Johnson sort des soins intensifs

Jeudi, le premier ministre britannique, atteint du Covid-19, a pu quitter les soins intensifs.

Le premier ministre britannique avait été hospitalisé dimanche.

Le premier ministre britannique avait été hospitalisé dimanche. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le premier ministre a été transféré des soins intensifs vers un autre service de l'hôpital, où il sera placé sous surveillance étroite pendant la phase initiale de sa guérison, a annoncé son porte-parole dans un communiqué. Son moral est extrêmement bon.»

L'hospitalisation, dimanche, du charismatique mais clivant dirigeant conservateur de 55 ans, dix jours après avoir été diagnostiqué positif au Covid-19, puis son transfert aux soins intensifs lundi soir avaient choqué au Royaume-Uni. L'amélioration de son état est une des rares notes positives au moment où ce pays s'enfonce dans la crise du nouveau coronavirus, avec des bilans humains quotidiens parmi les plus élevés en Europe.

Le Royaume-Uni a enregistré 881 décès supplémentaires de patients, portant le total à 7978 morts à l'hôpital, selon un compte-rendu quotidien communiqué jeudi par le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, qui dirige provisoirement le gouvernement. Le virus a officiellement contaminé 65'077 personnes dans ce pays.

Respecter le confinement

Dominic Raab a une nouvelle fois exhorté les Britanniques à respecter le confinement. Celui-ci devrait être prolongé au-delà des trois semaines initialement prévues, soit en principe jusqu'à lundi prochain, malgré un coût économique et social considérable.

À l'issue d'une réunion gouvernementale de crise, par vidéoconférence, sur l'avenir de la stratégie britannique, Dominic Raab a déclaré qu'une décision officielle ne serait prise qu'«à la fin de la semaine prochaine». Il est «trop tôt» pour assouplir les mesures de distanciation sociales en place, a-t-il cependant averti, précisant que cela ne pourrait avoir lieu qu'une fois le pic franchi, ce qui n'est pas attendu avant plusieurs semaines.

Le Royaume-Uni avait tardé à suivre ses voisins dans la mise en confinement mais, depuis le 23 mars, les Britanniques sont priés de rester chez eux autant que possible et la plupart des magasins sont fermés. Sans attendre une décision sur une prolongation à Londres, le Pays de Galles et l'Écosse ont déjà averti que le confinement devrait être prolongé encore «plusieurs semaines». (ats/nxp)

Créé: 09.04.2020, 21h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.