Lundi 6 avril 2020 | Dernière mise à jour 14:02

Diplomatie Le Brésil rembourse une partie de sa dette à l'ONU

Le Congrès brésilien a validé le remboursement d'une partie de la dette du pays envers l'ONU, pour 137 millions de francs suisses.

Les bureaux de l'ONU à New York.

Les bureaux de l'ONU à New York. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Congrès du Brésil a approuvé le remboursement d'une dette de plus de 140 millions de dollars (137 millions de francs suisses) envers l'ONU, a annoncé jeudi le ministère de l'Économie. Elle menace le droit de vote du pays au sein de l'organisation.

Un projet de loi autorisant ce remboursement a été voté par le Congrès mercredi soir et attend d'être ratifié par le président Jair Bolsonaro, a précisé le ministère. Selon une source diplomatique, le Brésil doit 143 millions de dollars (140 millions de francs) aux Nations Unies (82 millions au titre de 2019 et 61 millions au titre de 2018). Il est l'un des principaux débiteurs de l'organisation internationale, qui traverse depuis septembre une grave crise de trésorerie.

Sept pays représentent 90% de la dette

Le président d'extrême droite Jair Bolsonaro, qui fustige régulièrement le «mondialisme», se montre critique envers l'ONU qu'il juge «politisée». Selon le quotidien «O Estado de S.Paulo», le Brésil doit en outre à l'ONU 272 millions de dollars (267 millions de francs) au titre de ses engagements concernant des opérations de maintien de la paix et les tribunaux internationaux.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a averti en octobre qu'il manquait 1,387 milliard de dollars (1,366 milliard de francs) au secrétariat de l'organisation pour boucler l'année et rémunérer ses 37'000 employés dans le monde. Sept pays débiteurs représentent à eux seuls 90% de ce trou: outre les États-Unis et le Brésil, il s'agit de l'Argentine, du Mexique, de l'Iran, d'Israël et du Venezuela. (ats/nxp)

Créé: 13.12.2019, 06h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.