Jeudi 14 novembre 2019 | Dernière mise à jour 14:06

France Condamné à 3 ans de prison, Cahuzac va faire appel

La justice française a reconnu l'ex-ministre du budget coupable de fraude fiscale et de blanchiment. Il s'est également vu infliger une peine de cinq ans d'inéligibilité.

Jérôme Cahuzac lors de son procès à Paris, le 5 septembre 2016.
Vidéo: AFP

Galerie photo

Les étapes clé de l'affaire Cahuzac

Les étapes clé de l'affaire Cahuzac A l'issue de deux semaines de procès, trois ans de prison ferme et cinq ans d'inéligibilité ont été requis en septembre 2016 contre l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ex-ministre français du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait des comptes cachés à l'étranger et notamment en Suisse, a été condamné jeudi à trois ans de prison ferme. La justice française l'a reconnu coupable de fraude fiscale et de blanchiment. Il fera appel.

L'ancien héraut de la lutte contre l'évasion fiscale s'est également vu infliger une peine de cinq ans d'inéligibilité. Son ex-épouse a été condamnée à deux ans de prison ferme. Jérôme Cahuzac va faire appel, a indiqué jeudi son avocat. «Nous allons interjeter appel parce que nous pensons que la prison n'est pas une sanction véritablement adaptée», a affirmé Me Veil, selon qui son client a accueilli le jugement «avec un réel calme et en même temps une réelle inquiétude».

«Je trouverais plus normal une sanction plus adaptée», une peine de prison «aménageable», a-t-il estimé, observant que «pour le corps social il est inacceptable qu'il ne soit pas condamné à une peine de prison puisque nous n'avons pas de substitution dans ces affaires». L'appel de Jérôme Cahuzac signifie qu'il ne sera pas incarcéré avant le procès en appel.

La banque privée genevoise Reyl et Cie a été condamnée pour sa part à 1,875 million d'euros d'amende (2,03 millions de francs). Elle a été reconnue coupable d'avoir participé «activement» à la dissimulation des avoirs de Jérôme Cahuzac. Le banquier François Reyl a, lui, été condamné à un an de prison avec sursis et 375'000 euros d'amende (406'000 francs suisses).

(afp/nxp)

Créé: 08.12.2016, 13h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.