Mercredi 17 octobre 2018 | Dernière mise à jour 09:39

Intempéries Le centre des Philippines balayé par une tempête

Selon des médias, trois personnes auraient été tuées. Un enfant de deux ans s'est notamment noyé.

Près de la moitié des villages sont inondés.

Près de la moitié des villages sont inondés. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des inondations provoquées par une tempête tropicale ont fait au moins trois morts et contraint près de 80'000 personnes à quitter leur logement dans l'est des Philippines, ont annoncé samedi des responsables officiels.

La tempête, baptisée Kai-Tak, avec des vents allant jusqu'à 110 km/h, devait progresser de Samar, la troisième plus grande île des Philippines, vers le centre de ce pays au cours du week-end, selon les services météorologiques nationaux.

Un garçonnet de deux ans s'est noyé sur l'île de Leyte, voisine de celle de Samar, a déclaré un responsable local. Une femme y est morte dans un glissement de terrain et une autre personne a péri après avoir été entraînée dans une bouche d'égoût.

«Près de la moitié des villages sont inondés», a déclaré dans un entretien téléphonique avec la chaîne philippine de télévision ABS-CBN Marcelo Picardal, le vice-gouverneur de la province de l'est de Samar.

«J'en appelle à Dieu»

Les îles de Samar et Leyte, qui abritent 4,5 millions de personnes, avaient été fortement touchées par le typhon Haiyan en 2013, qui avait fait au total 7350 morts et disparus.

«Nous devons encore surmonter nos traumatismes. J'en appelle à Dieu pour que nous n'assistions pas à une répétition de cela», s'est exclamé de Tacloban, sur l'île de Leyte, Felix Villaseran, un chauffeur de car qui a perdu 39 de ses cousins dans la catastrophe survenue quatre ans plus tôt, contacté au téléphone.

Des camions de l'armée ont été envoyés dans les zones inondées pour porter secours à quelque 77'000 habitants ayant dû être évacués dans des centres d'accueil d'urgence. Quelque 20 typhons ou tempêtes tropicales se forment chaque année dans la zone des Philippines. (ats/nxp)

Créé: 16.12.2017, 14h36

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.