Samedi 23 novembre 2019 | Dernière mise à jour 01:39

Australie Un cerf tue un homme et blesse une femme

Le couple a été attaqué par un cerf qui vivait sur leur propriété depuis six ans. La femme blessée à coups de ramure reste dans un état critique.

Il est rare que des cerfs en captivité attaquent des humains.

Il est rare que des cerfs en captivité attaquent des humains. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un cerf a tué un homme et blessé grièvement une femme mercredi dans une propriété rurale où il vivait en Australie, a annoncé la police.

Les services d'urgence, appelés tôt le matin dans ce domaine dans l'outback australien, dans l'Etat de Victoria, ont trouvé le couple, tous deux âgés de 46 ans, gravement blessé à coups de ramure.

«L'homme est décédé sur place», a déclaré la police dans un communiqué. «La femme a été évacuée par les airs vers un hôpital de Melbourne où elle souffre de blessures potentiellement mortelles et reste dans un état critique», selon la police.

L'homme a été attaqué alors qu'il allait nourrir l'animal et sa femme blessée quand elle lui est venue en aide, selon la chaîne de télévision ABC.

Leur fils adolescent a sauvé sa mère en frappant le cerf avec un morceau de bois, selon ABC. L'animal a été tué pour assurer la sécurité du personnel médical sur le lieu du drame, selon la police. Le cerf vivait sur la propriété depuis six ans, selon ABC.

Il est rare que des cerfs attaquent des humains, selon l'Association australienne de protection des cerfs. «C'est déjà arrivé, mais ce n'est pas courant, que des cerfs en captivité attaquent des humains, particulièrement durant la saison de reproduction à l'automne», a expliqué l'association dans un communiqué.

Les cerfs ont été introduits en Australie au XIXe siècle pour servir de gibier. Des appels sont fréquents pour contrôler la population des cerfs sauvages qui se sont multipliés dans tout le pays et deviennent dans certains endroits une nuisance. (afp/nxp)

Créé: 17.04.2019, 09h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.