Jeudi 17 octobre 2019 | Dernière mise à jour 11:14

Buzz Ces parasites d’influenceurs, il les fait payer double...

Un glacier californien en a eu marre des sollicitations de pseudo-stars des réseaux sociaux. Résultat: c'est désormais lui la star.

Joe Nicchi vend ses glaces 4 dollars. Mais si le client prétend pouvoir influencer qui que ce soit il payera 8 dollars.

Joe Nicchi vend ses glaces 4 dollars. Mais si le client prétend pouvoir influencer qui que ce soit il payera 8 dollars. Image: Instagram.com/cvtsoftserve

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les influenceurs, Joe Nicchi a fini par les détester. Ce vendeur de glaces californien a commencé par balancer une image sur Instagram indiquant: «les influenceurs payent double». Avec un texte assez clair: «Nous nous moquons du nombre de followers que vous avez et nous sommes super-embarrassés pour vous quand vous nous le dites.»

Une publication rapidement suivie d’une seconde, aujourd’hui devenue virale. «Nous ne vous donnerons jamais une glace gratuite en échange d’un post sur votre page de média social. Une glace, c’est 4 dollars. Eh bien, c’est 8 pour vous.» Suivi du hashtag #InfluenceursAreGross. Qu’on traduira par «les influenceurs sont grossiers». Voire par: ils sont «répugnants»…

Une super «exposition» en échange

Avec ces messages, on peut deviner l’origine de la hargne de Joe Nicchi. Comme il l’a confirmé au «Guardian», il recevait de nombreuses sollicitations d’influenceurs ou pseudo-influenceurs qui lui proposaient de publier une photo de ses produits sur les réseaux sociaux en échange de glaces gratuites. «Ils adorent utiliser le mot «exposition», c’est tellement ridicule», tacle-t-il.

Le quotidien britannique ajoute que l’assistant d’une star de la télévision lui a proposé de distribuer gratuitement des glaces à toute une équipe de tournage en échange d’une photo avec la célébrité. Sa réponse a été aussi jolie que cinglante: «J’adorerais, mais je crois que l’école de mes gamins n’accepte pas les photos de star en règlement des frais de scolarité»!

«Influenceur anti-influenceurs»

L’histoire de celui qui est devenu sur un coup de sang un «influenceur anti-influenceurs» a désormais fait le tour de la planète. Offrant ainsi une pub inespérée au glacier. Des fans qui partagent son dédain des influenceurs parasites accourent, note le «Guardian». Ironie de l’histoire, en passant, Joe Nicchi a aussi gagné des milliers d’abonnés sur son compte Instagram.

Créé: 05.07.2019, 19h45


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.