Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:22

Pandémie Un chien robot qui surveille les distances sociales

Pour éviter une deuxième vague de contamination, Singapour a pourvu l'un de ses parcs du fameux quadrupède mécanique de Boston Dynamics.

Glenn Greenwald / Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après avoir fait de son célèbre chien robot prénommé «Spot» un assistant pour le personnel soignant, la société américaine Boston Dynamics a confié une nouvelle mission à son quadrupède pour endiguer la pandémie.

Vendredi 8 mai, la créature mécanique a pris le rôle de véritable chien de garde dans le parc Bishan-Ang Mo Kio de Singapour, comme le révèle le quotidien local The Straits Times. Son rôle? Pousser la population à respecter les distances sociales.

Pour ce premier test, l'automate doté d'intelligence artificielle a déambulé sous l’œil tantôt intrigué tantôt effrayé des passants masqués, diffusant des messages pour les rappeler à l'ordre lorsque ceux-ci étaient trop rapprochés les uns des autres.

Capable de modéliser son environnement au moyen de sa caméra, le robot parvient à se repérer dans l'espace afin d'éviter les obstacles et distinguer les êtres vivants des objets qui l'entourent. Pour détecter les regroupements, il lui suffit donc d'évaluer le nombre de visiteurs du parc.

Si ce projet pilote mené sur deux semaines montre des résultats concluants, de nouveaux chiens robots pourraient bientôt monter la garde dans d'autres parcs de la cité-Etat.

Laura Juliano

Créé: 11.05.2020, 06h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.