Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 03:56

Virus La Chine et les USA «au bord d'une nouvelle Guerre froide»

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, déplore le regain de tensions avec Washington autour de l'épidémie de Covid-19. Il met en garde.

«Ce virus politique saisit toutes les occasions pour attaquer et diffamer la Chine», a fustigé M. Wang

«Ce virus politique saisit toutes les occasions pour attaquer et diffamer la Chine», a fustigé M. Wang Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Chine et les Etats-Unis sont «au bord d'une nouvelle Guerre froide», a averti dimanche le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi. Il a déploré le regain de tensions avec Washington autour de l'épidémie de Covid-19.

Les premiers malades du nouveau coronavirus ont été signalés à la fin de l'an dernier dans la ville chinoise de Wuhan (centre). Il s'est depuis répandu sur la planète et fait quelque 340 000 morts.

Donald Trump a accusé régulièrement ces dernières semaines les autorités chinoises d'avoir tardé à communiquer des données cruciales sur la gravité du virus dont la propagation aurait pu, selon lui, être endiguée.

«Virus politique»

«Outre la dévastation causée par le nouveau coronavirus, un virus politique se propage aux États-Unis» a regretté devant la presse le chef de la diplomatie chinoise, sans nommer le président américain. «Ce virus politique saisit toutes les occasions pour attaquer et diffamer la Chine», a fustigé M. Wang. Pékin et Washington étaient déjà à couteaux tirés depuis deux ans et la guerre commerciale lancée par l'administration Trump à base de surtaxes douanières réciproques qui pénalise le commerce international.

Mais la pandémie de nouveau coronavirus a poussé la tension entre les deux puissances à des sommets. «Certaines forces politiques américaines prennent en otage les relations entre la Chine et les Etats-Unis et poussent nos deux pays au bord d'une nouvelle Guerre froide» avec la crise du coroanvirus, a regretté Wang Yi.

Donald Trump a évoqué la possibilité de demander à Pékin de payer des milliards de dollars de réparations pour les dommages causés par l'épidémie. Et les Etats-Unis ont appelé à une enquête internationale sur l'origine du virus.

La Chine prête à une coopération

La Chine est «prête» à une coopération internationale pour identifier la source du nouveau coronavirus, a affirmé M. Wang. Mais une telle coopération devra s'abstenir de toute «ingérence politique», a-t-il averti.

Lundi, le président chinois Xi Jinping s'est dit favorable à une «évaluation complète» de la réponse mondiale au nouveau coronavirus une fois que l'épidémie aura été enrayée. Dans un message vidéo adressé à l'assemblée annuelle de l'OMS, l'homme fort de Pékin a balayé tout manquement de son pays dans la gestion de l'épidémie, assurant que la Chine avait «toujours» fait preuve de «transparence» et de «responsabilité» dans ce dossier. (ats/Le Matin)

Créé: 24.05.2020, 11h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.