Samedi 24 février 2018 | Dernière mise à jour 20:17

Air Cocaine Christophe Naudin va être transféré en France

Le Français Christophe Naudin, emprisonné à Saint Domingue dans l'affaire «Air Cocaïne», va purger sa peine en France.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'expert français en sûreté aéronautique Christophe Naudin, condamné en octobre à cinq ans de prison par la justice dominicaine pour avoir aidé en 2015 à la fuite des deux pilotes français impliqués dans l'affaire dite «Air Cocaïne», sera transféré jeudi en France pour y purger sa peine, a annoncé mercredi le parquet à Saint-Domingue.

«Naudin sera transféré ce jeudi dans son pays, pour purger la peine de cinq ans d'emprisonnement à laquelle il a été condamné», a indiqué cette source dans un communiqué de presse.

Ce transfèrement «était une demande de la défense et de M. Naudin», a précisé l'avocat de l'expert français, Miguel Valerio, précisant que son client devrait encore purger deux ans et neuf mois dans une prison française. Ni l'avocat ni le parquet n'ont pu préciser l'heure et le lieu exact de l'arrivée prévue de M. Naudin sur le sol français.

Cette étape a été rendue possible par un accord conclu entre les deux pays en 2009, et qui s'applique au cas de l'expert français car celui-ci a admis sa «responsabilité pénale et sa participation à l'évasion» des pilotes Bruno Odos et Pascal Jean Fauret, a précisé le parquet. Des faits pour lesquels il a écopé le 26 octobre de cinq ans de prison et 33'000 dollars d'amende. Il était détenu près de Saint-Domingue depuis mars 2016 après son extradition vers la République dominicaine par l'Egypte.

680 kilos de cocaïne à bord

Christophe Naudin a été condamné pour participation à la conception du plan ayant permis en octobre 2015 l'évasion de République dominicaine de Bruno Odos et Pascal Fauret, qui avaient tous deux été condamnés à 20 ans de prison par la justice dominicaine dans le cadre de cette même affaire «Air Cocaïne». Les deux hommes avaient été interpellés à Punta Cana dans la nuit du 19 au 20 mars 2013. Le Falcon 50 qu'ils pilotaient s'apprêtait à décoller pour Saint-Tropez (sud de la France) avec 680 kilos de cocaïne à son bord.

Les deux pilotes s'étaient évadés et étaient rentrés en France avant leur procès en appel, avec l'aide de Christophe Naudin, du député européen (ex-FN) Aymeric Chauprade et de Pierre Malinowski, assistant parlementaire de Jean-Marie Le Pen et de M. Chauprade. Contrairement aux pilotes du Falcon 50, deux autres Français, Nicolas Pisapia et Alain Castany, qui étaient passagers de l'avion où la cocaïne a été découverte, sont toujours en République dominicaine où ils ont été condamnés en appel en 2016 à 20 ans de prison. (afp/nxp)

Créé: 15.02.2018, 02h15


Sondage

Comment trouvez les résultats des Suisses aux JO de PyeongChang?





Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.