Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 21:31

Turquie Affaire Khashoggi: 25 autres témoins convoqués

La Turquie continue d’enquêter sur la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué au sein même du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.


La Turquie révélera «toute la vérité»

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a promis dimanche de révéler «toute la vérité» sur le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, précisant qu'il ferait une nouvelle déclaration à ce sujet la semaine prochaine. Les explications de Ryad ont été accueillies par une vague de scepticisme international.

«Nous cherchons la justice ici, et toute la vérité sera révélée, (...), en toute vérité», a déclaré M. Erdogan lors d'un rassemblement à Istanbul. «Je ferai une déclaration à ce sujet mardi lors de la réunion du groupe du parti», a-t-il précisé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vingt-cinq autres témoins ont été convoqués dimanche par les procureurs engagés dans l'enquête sur la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi , tué à l'intérieur du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, a indiqué la télévision turque NTV, sans autres détails.

Des membres du personnel du consulat saoudien à Istanbul avaient déjà témoigné vendredi devant le principal tribunal d'Istanbul, notamment des techniciens, des comptables et un chauffeur.

Les responsables saoudiens ont finalement admis ce que tout le monde redoutait: le journaliste critique du régime de son pays, qui n'avait plus donné signe de vie depuis le 2 octobre, a été victime d'un homicide. Les autorités saoudiennes ont évoqué une «rixe» dans l'enceinte du consulat.

La police et les procureurs turcs ont fouillé le consulat et la résidence du consul saoudien. Les enquêteurs ont aussi passé au peigne fin une forêt étendue proche d'Istanbul, pour tenter de retrouver son corps, mais celui-ci reste introuvable.

Grande prudence

Le président Recep Tayyip Erdogan et les principaux responsables turcs ont manifesté une grande prudence sur cette affaire, se gardant de dénoncer directement l'Arabie saoudite et se réfugiant derrière l'enquête en cours.

Des médias turcs ont cependant rapporté que les autorités de leur pays disposaient d'enregistrements montrant que les tortionnaires de Jamal Khashoggi lui auraient coupé les doigts avant de le décapiter.

«La Turquie rendra publics (les résultats de l'enquête), quoi qu'il ait pu se passer. Personne ne doit en douter», a déclaré samedi le porte-parole du parti AKP au pouvoir, Omer Celik.

(afp/nxp)

Créé: 21.10.2018, 16h26

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.