Mardi 21 janvier 2020 | Dernière mise à jour 20:02

France Coup de pouce à la pompe avec un «bon carburant»

Face à la colère grandissante due à la montée des prix à la pompe, un élu a décidé de réagir pour aider ses administrés. Il souhaite leur offrir un «bon carburant» dès janvier.

Face à la colère grandissante due à la montée des prix à la pompe, un élu a décidé de réagir pour aider ses administrés.

Face à la colère grandissante due à la montée des prix à la pompe, un élu a décidé de réagir pour aider ses administrés. Image: Philippe Huguen/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En pleine grogne contre la hausse des prix à la pompe, le maire de Roche-la-Molière (Loire) a décidé d'offrir à ses administrés les plus modestes un «bon carburant» mensuel allant jusqu'à 50 euros pour se rendre à leur travail, annoncé samedi le maire de la commune.

Le principe de ce coup de pouce qui s'adresse aux personnes au Smic obligées de prendre leur voiture pour rejoindre leur lieu de travail, a été adopté vendredi, a expliqué à l'AFP Eric Berlivet, maire (ex-UDI, SE) de cette commune de quelque 10.000 habitants.

L'objectif de ce «bon carburant», d'une valeur de 50 euros pour un temps-plein, au prorata pour les temps partiels, est «d'encourager ceux qui ont un emploi à ne pas y renoncer du fait de la nouvelle augmentation de 7% des taxes sur le carburant prévue au 1er janvier», ajoute le premier magistrat de cette ville de la métropole stéphanoise.

Les bons seront distribués à partir du 1er janvier, pour une durée de six mois. Autre condition pour en bénéficier, parcourir entre 15 et 40 kilomètres pour se rendre à son travail, car au-delà il existe un dispositif d'aide fiscal, précise l'élu qui veut «privilégier l'action à la critique» et ignore encore le nombre de bénéficiaires potentiels de cette aide. Le maire avait apporté son soutien à Emmanuel Macron lors de l'élection présidentielle.

(afp/nxp)

Créé: 10.11.2018, 14h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.