Lundi 13 juillet 2020 | Dernière mise à jour 05:15

Chine Covid-19: fin des restrictions dans le Hubei

La Chine, qui n'a fait part mercredi d'aucun nouveau cas local, a levé les restrictions pour les habitants du Hubei, berceau du Covid-19.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Chine a levé mercredi les restrictions drastiques imposées depuis plusieurs mois dans la province du Hubei, épicentre de la pandémie de coronavirus qui a fait plus de 18'000 morts dans le monde depuis décembre. La ville de Wuhan reste cependant confinée.

Aucun cas de contamination locale n'a été détecté en 24 heures en Chine, mais 47 cas «importés» de l'étranger ont été identifiés sur cette période, ont indiqué les autorités sanitaires nationales.

Au total, 474 cas «importés» ont été détectés. Il s'agit pour la plupart de Chinois rentrant chez eux, d'après le ministère des Affaires étrangères. Quatre décès supplémentaires ont été signalés en 24 heures, dont trois dans le Hubei, province du centre de la Chine où se trouve la ville de Wuhan qui a été la première affectée par le nouveau coronavirus.

Pékin avait fait savoir mardi que le bouclage de plus de 50 millions de personnes du Hubei en vigueur depuis janvier serait supprimé, leur donnant la possibilité de se déplacer si elles sont en bonne santé. Certains aéroports et gares ont rouvert. Mais les écoles restent encore fermées à ce stade.

Seconde vague crainte

En revanche, il faudra aux habitants de Wuhan attendre jusqu'au 8 avril pour pouvoir quitter leur ville. Il y a eu plus de 81'200 cas de Covid-19 en Chine et 3281 personnes y ont succombé. Le nombre de nouveaux cas a considérablement diminué au cours du mois écoulé. La situation contraste avec le reste du monde où le coronavirus est en pleine expansion, contraignant de plus en plus de pays à prendre des mesures de confinement.

Plus de 400'000 cas ont été confirmés dans 175 pays et territoires. Ce qui fait craindre une seconde vague de contamination en Chine par des cas «importés».

De nombreuses villes chinoises ont donc mis en place des règles strictes de mise en quarantaine des nouveaux arrivants et tous les vols pour Pékin arrivant de l'étranger sont dirigés vers d'autres villes où les passagers sont testés. (ats/nxp)

Créé: 25.03.2020, 04h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.