Dimanche 8 décembre 2019 | Dernière mise à jour 16:03

Etats-Unis Crise cardiaque du conseiller éco de Trump

Larry Kudlow, le principal conseiller économique de Donald Trump, a été hospitalisé lundi après une crise cardiaque.

Larry Kudlow le 21 mai 2018.

Larry Kudlow le 21 mai 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A quelques minutes de son sommet historique avec Kim Jong Un, le président américain Donald Trump a annoncé dans un tweet que son principal conseiller économique avait été victime d'une crise cardiaque. «Notre Grand Larry Kudlow, qui travaillait si dur sur le commerce et l'économie, vient d'avoir une crise cardiaque. Il se trouve maintenant au centre médical Walter Reed», près de Washington, a écrit M. Trump, sans davantage de détails sur l'état de santé de son conseiller.

Dans un communiqué diffusé ultérieurement, la Maison Blanche qualifie la crise cardiaque de «très légère». «Larry est actuellement en bon état au centre médical militaire Walter Reed et ses médecins s'attendent à un complet et rapide rétablissement», a ajouté la porte-parole Sarah Sanders.

Avant d'être appelé auprès de M. Trump, M. Kudlow, 70 ans, économiste et historien de formation, était un chroniqueur économique conservateur. Dimanche, Larry Kudlow avait défendu la décision de M. Trump de retirer son soutien au communiqué final du G7, en critiquant vivement le Premier ministre canadien Justin Trudeau et en l'accusant d'être responsable de l'échec du sommet des sept dirigeants des économies les plus développées de la planète.

Justin Trudeau «a tenu une conférence de presse et dit que les Etats-Unis étaient insultants», avait affirmé M. Kudlow, en jugeant que le Premier ministre canadien «nous a poignardés dans le dos».

Larry Kudlow a été nommé en avril à la tête du National Economic Council, une institution créée en 1993 qui réunit des responsables et des experts dans de domaines variés d'activité. Il est mieux connu comme un commentateur de la télévision pendant ses 25 ans à la chaîne d'information économique en continu CNBC.

Cependant, en 2007, alors que la bulle immobilière américaine était sur le point d'éclater, il rassurait ses auditeurs en affirmant qu'il n'y aurait pas de récession aux Etats-Unis. Dans les années 1980, il a été directeur du budget de la Maison Blanche sous la présidence de Ronald Reagan et reste un champion de la théorie économique de l'offre, appelant à réduire les impôts pour stimuler la croissance, une idéologie que l'administration Trump a fermement adoptée. (ats/nxp)

Créé: 12.06.2018, 03h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.