Lundi 6 avril 2020 | Dernière mise à jour 14:02

WEF 2014 A Davos, Rohani préconise des élections libres en Syrie

Le président iranien a déclaré jeudi à Davos que la «meilleure solution» pour la Syrie était «d'organiser des élections libres et démocratiques» dans le pays, sans ingérences extérieures.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au lendemain de pourparlers tendus et peu concluants sur la crise syrienne à Montreux, le président iranien, s'exprimant devant le Forum économique de Davos, a jugé que «la meilleure solution, c'est d'organiser des élections libres et démocratiques à l'intérieur de la Syrie. Aucun parti ou puissance extérieurs ne devrait décider à la place du peuple syrien et de la Syrie en tant que pays».

Le président iranien a cependant souligné que l'Iran n'acceptera aucune limitation à son programme nucléaire «pacifique» et fustigé les sanctions économiques.

Tous dans le même bateau

«Nous sommes tous dans le même bateau. Si nous ne choisissons pas d'excellents capitaines pour nous diriger, la tempête finira par nous emporter tous», a affirmé le président iranien jeudi à Davos lors d'un discours très attendu. De nombreux Juifs et Israéliens, venus l'écouter, figuraient dans les premiers rangs.

Soulignant qu'il a été élu «démocratiquement», Hassan Rohani a estimé que «personne ne peut vivre en isolement, personne ne peut résoudre ses problèmes tout seul», dans une allusion aux sanctions qui frappent son pays.

Economie «égalitaire et équitable»

Fustigeant les pressions à l'égard de son programme nucléaire «pacifique», Hassan Rohani a estimé que l'avenir ne pouvait se construire que sur une économie mondiale «égalitaire et équitable».

«Vous parlez de bonnes relations avec vos voisins. Avec tous vos voisins?», lui a ensuite demandé Klaus Schwab, président et fondateur du WEF, provoquant le rire de Hassan Rohani. «Tous les pays que la République islamique d'Iran reconnaît officiellement», lui a-t-il répondu, suscitant des regards entendus au premier rang entre les participants juifs et israéliens venus l'écouter. (ats/nxp)

Créé: 23.01.2014, 11h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.