Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 16:15

France De la vaisselle à un demi-million fait polémique

L'Elysée a passé commande pour renouveler sa vaisselle. Le montant fait grincer des dents.

Emmanuel Macron a été critiqué pour l'achat de vaisselle à l'Elysée.

Emmanuel Macron a été critiqué pour l'achat de vaisselle à l'Elysée. Image: AFP

Galerie photo

France: les manifestations contre le gouvernement Macron

France: les manifestations contre le gouvernement Macron En septembre 2017, des Français protestaient contre l'assouplissement du Code du travail. En avril-mai 2018, les cheminots se lancent dans une grève massive prévue pour durer trois mois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La commande par l'Elysée d'un service de 1200 pièces de vaisselle, pour un coût d'un demi-million d'euros (quelque 577'962 francs) selon le Canard enchaîné, a nourri jeudi un début de polémique en France. Car la veille, le président Macron avait critiqué «le pognon de dingue» dans le social.

Ce nouveau service de table, dont la commande à la Manufacture de Sèvres a été révélée début juin par le Journal du Dimanche, compte 900 assiettes de présentation et 300 assiettes à pain, soit 1200 pièces, dont la réalisation a été confiée à l'artiste Évariste Richer. La livraison s'échelonne sur trois ans, avec une première livraison prévue pour fin 2018.

Renouvellement

L'objectif, selon l'Elysée, est de renouveler un service qui remonterait à l'époque du président René Coty (1954-1959) et dont une partie seulement aurait été changée depuis par les différents chefs de l'Etat qui ont suivi.

Le JDD avait chiffré le coût à 50'000 euros pris en charge par la manufacture de Sèvres et le ministère de la Culture, un chiffre sous-évalué selon le Canard enchaîné de cette semaine qui a évoqué une commande d'un demi-million d'euros. Ce coût n'a pas été confirmé par l'Elysée.

«Mauvaise communication»

Mais il a déjà suscité l'indignation d'une partie de l'opposition de gauche qui s'est engouffrée dans la brèche au lendemain des déclarations du chef de l'Etat jugeant que les aides sociales coûtaient un «pognon de dingue» sans parvenir à endiguer la pauvreté.

«Emmanuel Macron a commandé pour un 'pognon de dingue' une nouvelle vaisselle à l'Elysée! Pour ceux qui sont 'tombés pauvres', s'ils n'ont pas de pain, qu'on leur donne de la brioche!», a réagi jeudi le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure sur Twitter.

«Mauvaise communication présidentielle», a pour sa part estimé Alexis Corbière, député de La France insoumise. «Quand on dénonce honteusement le prétendu 'pognon de dingue' que coûtent les aides sociales, cette histoire de vaisselle va lui coûter cher».

Dans un communiqué, la Manufacture de Sèvres indique que le «budget de production du service de table de l'Élysée est pris en charge sur le budget de fonctionnement annuel de l'établissement» public de la Cité de la céramique – Sèvres & Limoges, dont relève la Manufacture de Sèvres. Ce budget s'élève à six millions d'euros par an selon Les Echos. (ats/nxp)

Créé: 14.06.2018, 20h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.