Vendredi 22 novembre 2019 | Dernière mise à jour 20:53

Espace Découverte d'une comète venue d'ailleurs

Les astronomes ont repéré le corps céleste 2I/Borisov, qui provient d'un autre système stellaire selon eux.

La comète est essentiellement composée de poussière, a une couleur légèrement rougeâtre et son noyau solide fait environ 1 km de rayon.
Vidéo: Nasa

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Et de deux! Une comète venue d'ailleurs a été repérée au sein de notre système solaire, selon une étude publiée lundi dans Nature Astronomy. C'est la deuxième du genre après la découverte en 2017 d'Oumuamua, un étrange objet en forme de cigare.

Tout a commencé le 30 août, quand Gennady Borisov, un astronome amateur, repère un bolide dans le ciel. Alertés, des astronomes se penchent sur l'objet inconnu. Ils sont alors formels: l'analyse des données recueillies montre que son orbite ne peut pas avoir son origine à l'intérieur de notre système solaire. Il vient d'un autre système stellaire. Mais lequel? Cela reste un mystère.

«Nous avons rapidement organisé des observations avec le William Herschel Telescope (WHT) et l'observatoire Gemini», raconte Piotr Guzik, de l'université de Jagiellonian à Cracovie en Pologne. Coauteur de l'étude, il se souvient d'un mélange d'excitation et de stupéfaction.

Alors qu'Oumuamua avait tour à tour été qualifié d'astéroïde, de sonde extra-terrestre et de comète, la nature de la petite dernière laisse peu de doutes: les astronomes ont pu voir sa coma («chevelure») et sa queue, caractéristiques des comètes connues.

Rouge et poussiéreuse

Concernant la nouvelle comète nommée 2I/Borisov, en hommage à son découvreur, l'équipe a pu déterminer qu'elle est essentiellement composée de poussière, qu'elle a une couleur légèrement rougeâtre et que son noyau solide fait environ 1 km de rayon. Elle devrait également être observée en décembre quand elle sera encore plus proche du Soleil.

Oumuamua avait elle été repérée par le télescope Pan-STARRS1 à Hawaï, d'où son nom, qui signifie «messager» en hawaïen. Elle mesure environ 400 mètres de longueur et 40 m de largeur, et a été traquée par plusieurs télescopes, en sa qualité de premier objet détecté venant d'un autre système stellaire.

Les comètes sont composées de glace, de matériaux organiques et de roches provenant d'anciennes étoiles et de nuages interstellaires. Lorsqu'elles se rapprochent du Soleil, les glaces se transforment en gaz. Le mélange de gaz et de poussières forme la queue de la comète. (ats/nxp)

Créé: 14.10.2019, 17h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.