Vendredi 17 janvier 2020 | Dernière mise à jour 18:06

Brésil La déforestation multipliée par quatre en juillet

Les zones déforestées au Brésil atteignent 6833 kilomètres carrés sur les 12 mois écoulés.

Selon Jair Bolsonaro, les données montrant une augmentation récente de la déforestation «ne correspondent pas à la réalité».

Selon Jair Bolsonaro, les données montrant une augmentation récente de la déforestation «ne correspondent pas à la réalité». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La déforestation au Brésil en juillet a été quasiment quatre fois supérieure au même mois de 2018, selon des chiffres officiels publiés mardi. 2254 km2 ont été déboisés le mois passé, contre 596,6 km2 une année plus tôt, soit une augmentation de 278% sur un an.

Les dernières données de l'institut national de recherche spatiale (INPE) faisaient état d'une augmentation de 88% de la déforestation au Brésil en juin par rapport à ce qui avait été recensé pour le même mois l'année dernière. Les zones déforestées atteignent 6833 kilomètres carrés sur les 12 mois écoulés, en augmentation de 40%, selon le même organisme.

Le gouvernement du président d'extrême droite Jair Bolsonaro a limogé récemment le directeur de l'INPE, Ricardo Galvao, accusé de fournir des chiffres «mensongers» pour «faire le jeu des ONG».

Pour le chef de l'Etat, climato-sceptique notoire, les données montrant une augmentation récente de la déforestation «ne correspondent pas à la réalité» et «portent préjudice à l'image du Brésil». (ats/nxp)

Créé: 07.08.2019, 06h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.