Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 14:45

Etats-Unis Des lycéens de Parkland en tournée contre la NRA

Des étudiants d'un lycée où un ancien élève avait tué 17 personnes en février en Floride veulent inciter les jeunes Américains à voter contre le lobby des armes, la NRA.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des lycéens de Parkland, où un ancien élève a tué 17 personnes en février en Floride, ont entamé vendredi à Chicago une tournée en autocar à travers les Etats-Unis, pour inciter les jeunes Américains à voter contre le lobby des armes, la NRA. La tournée doit traverser 20 des 50 Etats.

A chacune des 50 étapes, les organisateurs de «Road to Change» («route vers le changement» en français) veulent convaincre les jeunes de s'inscrire sur les listes électorales et les informer sur les candidats locaux aux scrutins du 6 novembre qui demandent une réforme des réglementations sur les armes à feu ou ceux qui reçoivent des fonds de la NRA pour défendre le droit constitutionnel de posséder une arme.

Les lycéens ont choisi Chicago comme première étape de leur périple, car la troisième ville des Etats-Unis est frappée par une violence endémique. On y a recensé 950 fusillades depuis le début de l'année, et plus de 220 meurtres.

33'000 morts par an

L'idée est d'attirer l'attention non seulement sur les tueries de masse qui font la Une des médias, mais aussi sur les tueries du quotidien, qui contribuent à un bilan annuel de quelque 33'000 morts par armes à feu aux Etats-Unis.

«Nos voix, vos voix unies sont plus fortes que tout», a déclaré l'une des lycéennes de Parkland, Kyrah Simon, devant une foule de plus d'un millier de jeunes réunis au départ de la tournée.

Les élèves de Parkland sont à l'origine d'une mobilisation pour exiger une régulation plus stricte des armes à feu qui avait conduit plus d'un million de personnes à défiler dans les rues fin mars.

Des célébrités se sont également jointes au mouvement, comme Will.I.Am du groupe The Black Eyed Peas, qui a appelé à «des lois correctes sur les armes», pour que «les timbrés ne se baladent pas avec des armes militaires». (ats/nxp)

Créé: 16.06.2018, 07h44

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.