Dimanche 5 juillet 2020 | Dernière mise à jour 02:55

Grande-Bretagne On ne dévoile pas les dessous de la Reine!

Un fabricant de soutiens-gorge a perdu son contrat avec Elizabeth II pour avoir révélé la grandeur du bonnet dans un ouvrage.

Buckingham a rompu son contrat avec le fabricant haut de gamme de soutiens-gorge Rigby & Peller.
Vidéo: archive/photo d'illustration/Keystone

Galerie photo

La vie de la reine Elizabeth II entre détresse et épanouissement

La vie de la reine Elizabeth II entre détresse et épanouissement La reine Elizabeth II est la plus vieille monarque du monde. Retour en images sur son parcours.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le fabricant haut de gamme de soutiens-gorge Rigby & Peller a perdu son statut de fournisseur officiel d'Elizabeth II pour avoir eu l'indiscrétion de révéler les dessous de la lingerie royale, affirme la BBC jeudi.

Un porte-parole de la Royal Warrant Holders Association, qui attribue ce mandat, a confirmé l'information à l'AFP mais s'est refusé à donner la raison de cette décision.

Selon la BBC, elle est intervenue à la suite de la publication d'un livre titré «Tempête dans un bonnet D» par June Kenton, 82 ans, qui avait la charge des essayages de soutiens-gorge de la reine.

Livre pas apprécié

Mme Kenton a affirmé qu'il n'y avait «rien» dans ses mémoires susceptible d'offenser la famille royale. Elle y décrit sa première session d'essayage dans les années 1980 avec une Elizabeth II à moitié dévêtue et y dévoile une anecdote racontée par la mère de la reine.

Le palais de Buckingham lui a annoncé il y a six mois qu'il «n'avait pas aimé le livre» et avait l'intention de retirer son mandat royal à Rigby & Peller, a-t-elle expliqué à la BBC.

«Je suis très triste que le palais désapprouve l'histoire, c'est simplement l'histoire de ma vie». «C'est incroyable. C'est tellement triste, à la fin de ma vie, mais je ne peux pas lutter contre Buckingham Palace et je ne le veux pas», a-t-elle ajouté.

Rigby & Peller, fondée en 1939 et qui fournissait la famille royale depuis 1960, s'est dit «profondément désolée» de la décision, dans un communiqué transmis à l'AFP.

Le mandat royal, attribué au nom de la reine, de son époux ou de leur fils le prince Charles, ne peut être obtenu que si une entreprise leur fournit régulièrement pendant cinq ans des biens ou services. «Il peut être perdu à tout moment pour diverses raisons», a expliqué le porte-parole la Royal Warrant Holders Association.

Actuellement, 800 entreprises peuvent apposer les armoiries royales sur leurs produits et cartes de visite, comme Fulton, le fabricant des parapluies préférés de la reine ou l'épicerie fine Fortnum and Mason. C'est un argument marketing de poids, au Royaume-Uni comme à l'étranger. (afp/nxp)

Créé: 12.01.2018, 15h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.