Samedi 20 juillet 2019 | Dernière mise à jour 23:21

Environnement Disneyland Paris bannit les pailles en plastique

Le parc d'attraction produit à lui seul près de 19'000 tonnes de déchets par an. Des pailles en papier à la demande 100% biodégradables vont être introduites.

Derrière l'amusement chez Disneyland, il y a aussi des montagnes de plastique et de déchets.

Derrière l'amusement chez Disneyland, il y a aussi des montagnes de plastique et de déchets. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Disneyland Paris a annoncé lundi plusieurs initiatives pour limiter son impact sur l'environnement, relevant son taux de «valorisation» des déchets et bannissant, à partir de jeudi, les pailles en plastique dans le parc qui reçoit 15 millions de visiteurs par an.

Première destination touristique privée d'Europe, le site implanté à Marne-la-Vallée près de Paris emploie quelque 16'000 salariés.

«On est comme une ville», résume à l'AFP Nicole Ouimet-Herter, en charge de l'environnement à Disneyland Paris. Selon elle, 19'000 tonnes de déchets ont été produites sur le parc l'an dernier.

Carton, verre, papier, emballages : 20 catégories de déchets sont triées avant d'être envoyées vers des entreprises spécialisées dans leur retraitement. Parallèlement, quelque 8000 tonnes d'autres déchets sont incinérées «avec récupération d'énergie».

«Actuellement, nous un avons un taux de valorisation matière de 50% pour les déchets opérationnels» - soit la quasi-totalité de ceux produits sur le site - «et nous prévoyons d'atteindre 60% en 2020», précise Mme Ouimet-Herter.

Projet de panneaux solaires

La loi de transition énergétique de 2015 a fixé comme objectif la valorisation de 65% des déchets en 2025.

Dès jeudi, Euro Disney, exploitant de Disneyland Paris et filiale française de l'américain The Walt Disney Company, remplacera les pailles en plastique par des pailles en papier 100% biodégradables «distribuées à la demande des visiteurs» et produites en France.

Le Parlement européen a fixé à 2021 la fin dans l'Union européenne des produits en plastique à usage unique.

Disneyland Paris indique également que, dès la semaine prochaine, «les sacs en plastique systématiquement donnés en caisse» lors des achats seront remplacés par des sacs «faits à 80% de matière plastique recyclés», vendus de 1 à 2 euros.

Et à partir du mois de juin, «plusieurs» des huit hôtels du parc proposeront dans les salles de bain non plus des petits flacons individuels de gel douche ou shampoing, mais de grandes bouteilles «rechargeables».

Euro Disney indique également «travailler» sur un projet d'implantation de panneaux solaires pour «augmenter le pourcentage d'utilisation d'énergies renouvelables» - qui représentent 10% de la consommation totale actuelle du site.

«On fait des actions concrètes pour réduire notre impact sur l'environnement, mais on a aussi une force d'émerveillement auprès des enfants. On veut avoir une influence positive sur eux pour qu'ils aient envie de prendre soin de la nature», souligne Mireille Smeets, directrice directrice RSE (Responsabilité sociale des entreprises) chez Euro Disney. (afp/nxp)

Créé: 15.04.2019, 13h24

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.