Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 16:23

france Donald Trump est arrivé à Paris

Le président américain doit assister au traditionnel défilé militaire français du 14 juillet vendredi en compagnie de son homologue Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron et Donald Trump se rencontrent à nouveau après le G20 à Hambourg.

Emmanuel Macron et Donald Trump se rencontrent à nouveau après le G20 à Hambourg.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Donald Trump, affaibli aux Etats-Unis par de nouvelles accusations de collusion avec la Russie, est arrivé jeudi matin à Paris. Il y effectue une visite de deux jours à l'occasion du centenaire de l'entrée de l'armée américaine dans la Première Guerre mondiale.

L'avion présidentiel Air Force One a atterri à l'aéroport d'Orly peu après 08h30 , a constaté un journaliste de Reuters.

«Je me prépare à partir pour la France à l'invitation du président Macron pour célébrer et honorer la fête nationale et les 100 ans de l'entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale», avait tweeté le président étasunien avant son départ de Washington.

Après une rencontre dans la matinée avec les personnels civil et militaire américain de Paris, l'Américain sera accueilli par son homologue français Emmanuel Macron aux Invalides pour une cérémonie militaire à 15h30.

Les deux dirigeants auront ensuite un entretien à l'Elysée, suivi d'une conférence de presse à 18h15, avant de dîner vers 21h00 avec leurs épouses dans le restaurant Jules Verne, situé au 2e étage à la Tour Eiffel.

Défilé du 14-juillet

Vendredi matin, Donald Trump sera l'invité d'honneur du traditionnel défilé du 14-Juillet, pour lequel quelque 200 militaires américains sont attendus sur les Champs-Elysées.

Six F-16 de la patrouille acrobatique de l'US Air force et deux avions de chasse furtifs, les F-22 Raptor, participeront également au défilé aérien.

Enjeux diplomatiques

La visite du président étasunien revêt une forte charge politique, compte tenu des relations difficiles que l'homme, chantre de l'«Amérique d'abord», entretient avec de nombreux pays. Elle intervient en outre quelques jours après un G20 houleux, où les Etats-Unis ont réaffirmé leur volonté de faire cavalier seul, notamment sur la question primordiale du climat.

La présidence française insiste sur les enjeux diplomatiques. Il s'agit, selon M. Macron, de ne pas «rompre» avec les Etats-Unis, de ne pas les «isoler».

Dans une interview commune à plusieurs journaux, le président français a justifié l'invitation faite à son homologue américain pour le 14 juillet par sa volonté de «célébrer une relation incontournable dans le domaine de la sécurité». (afp/nxp)

Créé: 13.07.2017, 09h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.