Lundi 10 décembre 2018 | Dernière mise à jour 23:10

Boston (GB) Un drone retrouve une ado séquestrée par un violeur

La jeune fille de 16 ans a réussi à alerter la police et vaguement décrire où elle était. Une caméra thermique embarquée l'a retrouvée, elle et son bourreau.

La caméra du drone a repéré les signatures thermiques du violeur et de sa victime.

La caméra du drone a repéré les signatures thermiques du violeur et de sa victime. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Samedi à l'aube, une jeune fille de 16 ans a appelé le 999, numéro d'urgence de la police britannique. Elle a expliqué qu'un homme l'avait enlevée et violée et qu'elle était toujours retenue prisonnière. Elle ne savait pas exactement où elle était, mais a réussi à décrire à la police de Boston, dans le Lincolnshire, qu'elle était retenue dans un complexe industriel entouré de hautes barrières et que son agresseur était encore sur les lieux.

La police, explique la BBC, a pensé savoir de quel endroit il s'agissait. La patrouille envoyée sur place a, pour s'en assurer, déployé un drone équipé d'un caméra thermique. Celle-ci a très vite repéré deux signatures, qui ont permis aux policiers de retrouver la victime et d'arrêter son violeur, un homme âgé de 30 ans.

Il y a une semaine, selon le site ZME Science, cette même police avait déjà utilisé ce drone pour retrouver un homme atteint de démence qui errait la nuit dans un champ. (Le Matin)

Créé: 10.10.2018, 11h08

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.