Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 12:42

Biodiversité Du faux sang déversé sur les marches du Trocadéro

Des militants ont fait fort, dimanche, en couvrant l'esplanade du célèbre palais parisien de liquide rouge, pour défendre la biodiversité.

Les six membres du mouvement Extinction Rebellion, auteurs de l'action, ont été interpellées sur place pour «mise en danger délibérée de la vie d'autrui».
Vidéo: AFP

Galerie photo

Du faux sang déversé sur les marches du Trocadéro

Du faux sang déversé sur les marches du Trocadéro Des militants ont fait fort, dimanche, en couvrant l'esplanade du célèbre palais parisien de liquide rouge, pour défendre la biodiversité.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des membres du mouvement Extinction Rebellion sont venus dimanche déverser du faux sang sur les marches du Trocadéro à Paris, pour alerter contre le déclin accéléré de la biodiversité, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Vêtus de noir, les militants, des jeunes gens pour la plupart, s'étaient munis de 300 litres de liquide rouge, déversant leurs bidons sous les yeux des touristes nombreux, et des policiers présents dans le secteur.

Porteurs de grandes banderoles vertes «Extinction Rebellion» et d'un calicot noir «Stop à la 6e extinction de masse», ils se sont recueillis plusieurs minutes en silence. Avant de commencer à nettoyer les marches.

A Bordeaux (sud-ouest), six personnes se revendiquant du même mouvement ont été placées en garde en vue dimanche pour avoir participé à l'accrochage dans la nuit d'une grande banderole «Chirac reviens» sur des échafaudages de la Chambre de Commerce et d'Industrie, place de la Bourse, haut lieu touristique.

«Stop à la 6e extinction de masse»

Selon un organisateur, ce message visait d'abord à «interloquer les gens». Selon la police, les six personnes ont été interpellées sur place pour «mise en danger délibérée de la vie d'autrui», à savoir celle des passants sous l'échafaudage et des policiers et pompiers intervenus sur les lieux. La banderole a été retirée par les pompiers vers 9h00.

Selon le dernier rapport des experts de l'ONU sur la biodiversité (IPBES), publié lundi, un million d'espèces (sur 8 millions) sont menacées d'extinction, dont beaucoup dans les prochaines décennies.

Extinction Rebellion France s'est structuré ces derniers mois, sur le modèle du mouvement né à l'automne 2018 en Grande-Bretagne et qui prône la désobéissance civile non violente pour contraindre gouvernants et responsables à répondre à la crise climatique et écologique. (afp/nxp)

Créé: 12.05.2019, 13h04

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.