Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:16

Afrique du Sud Échappés du parc, les lions «représentent un danger»

Une troupe de lions a été vue à proximité d'une mine de phosphate après s'être échappée du parc national Kruger. Les autorités appellent à la vigilance.

Les autorités ont appelé la population à la plus grande vigilance face aux lions qui se sont échappés du parc Krueger.

Les autorités ont appelé la population à la plus grande vigilance face aux lions qui se sont échappés du parc Krueger. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quatorze lions rôdent près d'une ville du nord-est de l'Afrique du Sud après s'être échappés du parc national Kruger pourtant clôturé, ont mis en garde vendredi les autorités qui ont appelé la population à la plus grande vigilance.

La troupe de lions a été vue à proximité d'une mine de phosphate, près de la ville de Phalaborwa qui borde l'ouest du parc Kruger. On ignore depuis quand les félins sont en liberté.

«Nous appelons les employés de la mine de Foskor et la population à être vigilants», a averti dans un communiqué le ministère de l'Environnement et du Tourisme de la province du Limpopo, où se trouve le parc.

Les félins «représentent un danger»

Les autorités de la province et du Kruger ne s'entendent pas sur les mesures à prendre pour ramener les animaux dans une réserve. Lors d'une réunion, elles ont conclu que les lions devaient être capturés et relâchés dans le Kruger, a affirmé le ministère.

Mais le parc estime finalement que cette mesure ne sera pas efficace. «Ils s'échapperaient constamment et seraient chassés par les autres lions dominant la région», a estimé le porte-parole du Kruger Ike Phaahla sur la chaîne de télévision SABC.

«Nous devons identifier un parc naturel où (les lions) pourront être amenés et établir leur propre territoire», a-t-il expliqué. Jusqu'à ce que la question soit réglée, les félins «représentent un danger pour les membres du public qui travaillent dans la zone», a-t-il averti.

Un léopard a déjà tué

Mercredi soir, un léopard du parc Kruger avait franchi une clôture électrique et s'était introduit dans une habitation du personnel du parc, tuant un enfant de deux ans. Selon les autorités, des gardes du parc avaient ensuite traqué et abattu deux léopards pour éviter tout nouveau drame.

Le parc Kruger couvre près de 2 millions d'hectares, et abrite plus de 500 espèces d'oiseaux et 147 espèces de mammifères. Il est l'une des principales attractions touristiques de l'Afrique du Sud. (afp/nxp)

Créé: 07.06.2019, 14h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.