Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 20:36

Chili L'Eglise condamnée à indemniser trois victimes

Trois victimes d'abus sexuels commis par un ancien prêtre chilien ont gagné leur combat en justice contre L'Eglise catholique chilienne.

Fernando Karadima, 88 ans, avait été suspendu à vie de ses fonctions par le Vatican en 2011.

Fernando Karadima, 88 ans, avait été suspendu à vie de ses fonctions par le Vatican en 2011. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Eglise catholique chilienne a été condamnée par la justice du pays à verser des indemnités de 450 millions de pesos (660'000 francs), à trois victimes d'abus sexuels commis par un ancien prêtre, ont annoncé dimanche les trois bénéficiaires de la décision judiciaire.

La Cour d'appel de Santiago a annulé une décision antérieure. Elle s'est prononcée en faveur des trois victimes, Juan Carlos Cruz, José Andrés Murillo et James Hamilton, qui poursuivaient en justice l'Eglise pour négligence et pour avoir couvert les dénonciations d'abus sexuels visant un ancien prêtre Fernando Karadima.

Le pape François a réduit le mois dernier à l'état laïc Fernando Karadima, qui a été condamné pour pédophilie. Cette affaire avait empoisonné le voyage du chef de l'Eglise catholique au Chili en janvier.

«Fin de l'impunité»

«Nous nous réjouissons profondément, le chemin a été très long (...) Cette décision doit représenter la fin de l'impunité en matière d'abus sexuels de la part du clergé», ont souligné les trois victimes dans un communiqué. L'Eglise catholique chilienne peut interjeter appel devant la Cour suprême du pays.

Fernando Karadima, 88 ans, avait été suspendu à vie de ses fonctions par le Vatican en 2011, après avoir été condamné pour abus sexuels perpétrés sur des mineurs dans les années 80 et 90 dans une paroisse de Santiago. A ce jour, le pape François a accepté la démission de sept évêques chiliens.

Les enquêtes judiciaires pour agressions sexuelles présumées commises par des membres de l'Eglise sur des mineurs et des adultes depuis les années 1960, ou pour avoir couvert de tels actes, se multiplient au Chili depuis la visite du pape. Elles sont actuellement au nombre de 119. (ats/nxp)

Créé: 21.10.2018, 21h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.