Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:16

Éthiopie Elle passe ses examens 30 minutes après avoir accouché

Ne voulant pas perdre un an, une jeune femme a obtenu le droit de tenter les épreuves depuis la maternité.

Juste après avoir accouché, Almaz Derese a passé des tests de maths, d’anglais et d’amharique.

Juste après avoir accouché, Almaz Derese a passé des tests de maths, d’anglais et d’amharique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Almaz Derese, 21 ans, de Metou, dans l’ouest de l’Éthiopie, espérait pouvoir passer ses examens avant d’accoucher. Mais ils avaient été repoussés et agendés pour ce lundi. Or lundi, le travail a commencé. Et elle a accouché.

Mais la jeune femme ne voulait pas devoir attendre un an avant de pouvoir retenter ses examens du secondaire. Avec son mari, ils ont réussi à convaincre l’école de lui laisser tenter sa chance depuis l’hôpital. Et elle s’y est mise 30 minutes après avoir accouché, relate la BBC

Elle vise l'université

Concrètement, elle a rempli ses copies dans trois matières: les maths, l’anglais et l’amharique, l’une des principales langues du pays. Elle s’attaque désormais aux autres matières dans le centre d’examens.

Almaz Derese souhaite désormais continuer son cursus pour entrer à l’université, dans deux ans. Elle a expliqué à la BBC qu’elle a eu l’impression que ses premiers examens passés à la maternité se sont bien déroulés. Et que son bébé, un garçon, se porte comme un charme.

Créé: 12.06.2019, 09h31

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.