Vendredi 22 juin 2018 | Dernière mise à jour 20:16

Ex-espion empoisonné Londres expulse 23 diplomates russes

Theresa May annonce l'expulsion de 23 diplomates russes et la «suspension des contacts bilatéraux», en représailles à l'empoisonnement de l'ex-espion en Angleterre.

Serguei Skripal (Image: AFP )

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La première ministre Theresa May a accusé mercredi la Russie d'être «coupable» de l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal sur le sol britannique et annoncé en représailles la suspension des contacts bilatéraux de haut niveau et l'expulsion de 23 diplomates russes.

«Il n'y a pas d'autre conclusion que celle selon laquelle l'État russe est coupable de la tentative de meurtre» ayant visé Sergueï Skripal, 66 ans, et sa fille Ioulia, 33 ans, a déclaré la dirigeante devant le parlement britannique.

Une semaine pour partir

«Cela constitue un usage illégal de la force par l'État russe contre le Royaume-Uni», a ajouté Theresa May, qui s'exprimait après l'expiration, mardi à minuit, d'un ultimatum qu'elle avait fixé à la Russie pour fournir des explications sur l'empoisonnement, survenu le 4 mars à Salisbury (sud-ouest de l'Angleterre).

«Il était juste d'offrir à la Russie l'opportunité de fournir une explication mais sa réaction trahit un mépris total pour la gravité de ces événements», a-t-elle dit, insistant: «Ils n'ont fourni aucune explication crédible». «Au lieu de cela, ils ont traité l'utilisation d'un agent neurotoxique militaire en Europe avec sarcasme, mépris et défiance», a ajouté la Première ministre.

En représailles, Theresa May a annoncé une série de sanctions à l'encontre de la Russie, à commencer par l'expulsion de 23 diplomates russes, dont le Royaume-Uni considère, a-t-elle ajouté, qu'ils sont en fait «des agents du renseignement non déclarés». «Ils ont une semaine pour partir», a précisé Mme May.

Boycott de la Coupe du monde de football

Elle a également annoncé un boycott de la prochaine Coupe du monde de football en Russie par les membres du gouvernement et de la famille royale britannique. «Je confirme qu'aucun ministre, ou membre de la famille royale, n'assistera à la Coupe du monde de football en Russie cet été», a déclaré la cheffe du gouvernement, qui a dénoncé la culpabilité de Moscou dans l'empoisonnement d'un ex-espion russe et de sa fille sur le sol britannique.

Solidarité de Donald Tusk

Quelques heures auparavant, le président du Conseil européen Donald Tusk a estimé à Helsinki que la Russie était «très probablement» derrière l'empoisonnement de l'ex-espion Sergueï Skripal en Angleterre.

«J'exprime ma pleine solidarité avec la Première ministre (britannique, ndlr) Theresa May après l'attaque brutale inspirée, très probablement, par Moscou», a écrit M. Tusk sur son compte Twitter en marge d'une visite officielle dans la capitale finlandaise.

M. Tusk s'est déclaré «prêt» à mettre la crise diplomatique ouverte entre le Royaume-Uni et Moscou dans cette affaire à l'ordre du jour du prochain sommet européen prévu la semaine prochaine à Bruxelles.

Sergueï Skripal, 66 ans, et sa fille Ioulia, 33 ans, ont été retrouvés inconscients le 4 mars sur un banc à Salisbury, dans le sud-ouest de l'Angleterre. Ils sont depuis hospitalisés dans un état «critique».

Selon Londres, la substance utilisée appartient au groupe des agents toxiques «Novitchok», mis au point par la Russie à l'époque soviétique.

Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU se tiendra à 20h00 heure suisse.

Cette session publique se tient à la demande du Royaume-Uni, qui «informera» le Conseil de sécurité «de l'attaque survenue à Salisbury le 4 mars», a indiqué la présidence néerlandaise en exercice de la plus haute instance de l'ONU. La Russie continue de nier toute responsabilité dans cet empoisonnement malgré les accusations de Londres et les soupçons d'autres capitales.

(afp,ats/nxp)

Créé: 14.03.2018, 13h47


Sondage

Chez quel opérateur avez-vous votre abonnement pour smartphone?





Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.