Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 14:07

Méditerranée L'Espagne a sauvé 1.200 migrants en deux jours

Les gardes-côtes espagnols n'ont pas du tout chômé ce week-end. Ils ont volé au secours de 30 embarcations chargées de migrants.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les gardes-côtes espagnols ont annoncé dimanche avoir secouru en Méditerranée au cours des dernières 48 heures près de 1.200 migrants qui tentaient de rejoindre l'Espagne, première porte d'entrée de l'immigration clandestine en Europe, à bord d'embarcations de fortune.

«Le Secours maritime a secouru samedi et dimanche 1.181 personnes dans 30 embarcations», a indiqué cet organisme sur son compte Twitter.

L'Espagne est devenue cette année la première porte d'entrée de l'immigration clandestine en Europe, après que l'Italie a largement fermé ses frontières sous la pression de son ministre de l'Intérieur d'extrême droite Matteo Salvini.

Plus de 43.000 migrants ont gagné l'Espagne depuis le début de l'année, dont plus de 38.000 par voie maritime et près de 5.000 par voie terrestre, en entrant dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au Maroc, selon l'Organisation internationale pour les Migrations (OIM).

Plus de 1.700 migrants sont morts ou portés disparus en Méditerranée depuis le début de l'année, dont 362 au large des côtes espagnoles, selon l'OIM. (afp/nxp)

Créé: 07.10.2018, 23h04


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.