Dimanche 26 mai 2019 | Dernière mise à jour 11:23

Allemagne Il essaie une Ferrari et disparaît avec

Un avis de recherche a été lancé en Allemagne pour retrouver l'homme qui a dérobé une Ferrari très rare qui vaut plus de 2 millions.

Cette Ferrari 288 GTO a disparu.

Cette Ferrari 288 GTO a disparu. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police allemande a émis mercredi un avis de recherche contre un homme qui a profité d'un essai sur route d'une Ferrari GTO, extrêmement rare et coûtant plus de deux millions d'euros, pour la dérober.

Le suspect s'est présenté mardi midi chez un concessionnaire de voitures anciennes à Neuss Uedesheim, dans la banlieue de Düsseldorf où il s'est prétendu intéressé par une Ferrari 288 GTO, de couleur rouge, produite à moins de 300 exemplaires dans les années 80, a expliqué dans un communiqué la police locale.

L'homme, dont la photo a été diffusée par la police, est parvenu à convaincre le concessionnaire d'effectuer un essai sur route, avant un éventuel achat. Il s'est volatilisé au volant de la voiture, dont le prix est évalué à environ 2,2 millions d'euros.

Son précédent propriétaire n'était autre qu'un ancien pilote de Formule 1, le Nord-Irlandais Eddie Irvine, selon le quotidien populaire «Bild».

La Ferrari a finalement été repérée par des témoins circulant dans une autre ville proche de Düsseldorf, Neuss. Les policiers l'ont retrouvée dans un garage. Son voleur court toujours.

(afp/nxp)

Créé: 15.05.2019, 16h39

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde