Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 03:28

Crise Les Etats-Unis se préparent à un taux de chômage explosif

Le nombre de nouvelles demandes hebdomadaires d'allocations est passé sous la barre des deux millions la semaine dernière. Une décrue plus faible qu'espéré reflet la tourmente dans laquelle se trouve l'économie américaine.

Demandeurs d'emploi au centre de Manhattan à New-York.

Demandeurs d'emploi au centre de Manhattan à New-York. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le nombre de nouvelles demandes hebdomadaires d'allocations chômage est passé sous la barre des deux millions la semaine dernière aux Etats-Unis, une première depuis le début de la pandémie de coronavirus dans le pays mi-mars, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Un peu plus de 1,87 millions de personnes se sont inscrites au chômage entre le 24 et le 30 mai, contre 2,12 millions la semaine précédente.

C'est un tout petit peu plus que le 1,8 million de nouvelles demandes attendu par les analystes, ce qui montre la tourmente dans laquelle se trouve l'économie américaine même si l'activité a repris lentement dans la plupart des Etats ayant levé le confinement.

Lente diminution

Depuis le record historique de 6,8 millions de nouveaux chômeurs enregistrés pendant la dernière semaine de mars, le nombre de nouveaux inscrits diminue lentement chaque semaine.

Au total, environ 43 millions d'Américains se sont inscrits au chômage en deux mois et demi.

Mais près de 21,5 millions seulement étaient indemnisés au cours de la semaine du 17 au 23 mai. La différence s'explique par le fait que certains inscrits ne peuvent pas toucher le chômage, et que d'autres ont retrouvé un emploi.

Le nombre de bénéficiaires est néanmoins en légère hausse, après avoir reculé pour la première fois la semaine précédente.

Un taux qui pourrait frôler les 20%

Le taux de chômage du mois de mai sera publié vendredi. Il pourrait frôler les 20%, selon les attente des analystes.

Il faut remonter aux années 1930 pour trouver un taux de chômage si élevé. Pendant la Grande dépression, il était monté jusqu'à 25%. (ATS/Le Matin)

Créé: 04.06.2020, 15h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.