Lundi 30 mars 2020 | Dernière mise à jour 16:21

Hong-Kong L'étrange mesure de précaution prise par une compagnie aérienne

Le personnel de la «Hong Kong Express Airways» a fait une demande inhabituelle à l'une de ses passagères avant de prendre l'avion. Elle devait passer un test de grossesse pour être autorisée à embarquer.

De petites îles américaines voient affluer ce que les autorités appellent du «tourisme de naissance».

De petites îles américaines voient affluer ce que les autorités appellent du «tourisme de naissance». Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors qu'elle souhaitait simplement rendre visite à ses parents à Saipan, une île américaine située dans le pacifique, une japonaise de 25 ans a été prise à part par le personnel de la compagnie aérienne, la «Hong Kong Express Airways», avec qui elle allait voyager.

Une demande incongrue lui a alors été faite: elle devait passer un test de grossesse si elle voulait pouvoir embarquer, rapporte «Slate».

Cette scène surréaliste s'est déroulée il y a quelques semaines à l'aéroport de Hong Kong. La japonaise, qui vit à Tokyo mais a grandi à Saipan, avait d'ores et déjà précisé qu'elle n'était pas enceinte sur un questionnaire d'enregistrement. Elle a pourtant été contrainte de passer un test urinaire, le tout escortée par le personnel de la compagnie.

Après quelques minutes d'attente, le test s'est révélé négatif, et la passagère a été autorisée à monter à bord de l'avion.

Mais pourquoi une telle demande de la part de la compagnie aérienne? Car certaines îles américaines sont devenues des endroits populaires pour de nombreuses femmes étrangères qui cherchent à accoucher afin que leur bébé devienne citoyen américain.

L'île de Saipan, située à l'est de la mer des Philippines, fait partie du Commonwealth américain des îles Mariannes du Nord. De ce fait, accoucher sur l'une de ces îles permet au nouveau-né d'être éligible à la citoyenneté des États-Unis, grâce au droit du sol.

«Excuses sans réserve» de la compagnie

«Slate» rapporte que le phénomène prend de plus en plus d'ampleur depuis quelques années, particulièrement dans les îles Mariannes. Selon le Bureau de la santé et des statistiques de l'état civil de la Marianne du Nord, plus de touristes que des résidentes y ont accouché en 2018 (582 bébés contre 492 nés de résidentes permanentes).

L'entrée sur le sol américain n'est pas interdite aux étrangères enceintes, mais les motifs réels des voyages sont passés au crible par les autorités.

Qui plus est, les compagnies aériennes sont tenues de prendre en charge les frais de retour des personnes refoulées à l'entrée du territoire américain. Ceci les pousse a vérifier avec d'autant plus d'attention l'éligibilité de leurs passagers et passagères, quitte à commettre des erreurs comme celle que nous venons de relater.

Du côté de la «Hong Kong Express Airways», on déclare avoir «pris des mesures sur les vols à destination de Saipan à partir de février 2019 pour aider à garantir que les lois américaines sur l'immigration ne sont pas sapées». La compagnie a également présenté «des excuses sans réserves» à la jeune japonaise dans un communiqué.

CBO

Créé: 19.01.2020, 16h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.